Médecine : les Google Glass pourraient-elles contribuer à sauver des vies ?

Science

Par Auré le

En janvier dernier, un médecin urgentiste au Beth Israel Deaconess Medical Center (USA) nommé Steven Horng aurait selon le Boston Globe eut recours à une paire de Google Glass pour sauver la vie d’une victime.

Faisant face à une hémorragie, ledit médecin se serait effectivement servie de ses lunettes pour consulter la fiche médicale d’une patiente afin de vérifier si celle-ci n’était pas allergique aux médicaments nécessaires à sa guérison. La réactivité Google Glass testées lors d’un programme pilote lui aurait donc permis d’agir plus rapidement que s’il avait dû quitter sa patiente pour consulter un ordinateur de l’établissement.

Une bien belle histoire qui sort à point nommé diront certains, puisque la firme de Mountain View tenterait actuellement de convaincre plusieurs secteurs professionnels des nombreux avantages de ses lunettes. Nous noterons que les modèles utilisés lors de cette intervention médicale avaient été préalablement configurée pour acquérir les données relatives aux patients uniquement lorsque celles-ci se trouvent à proximité de l’établissement hospitalier afin de préserver le secret médical.

Depuis cet évènement, le Beth Israel Deaconess Medical Center aurait d’ailleurs pris la décision d’étendre l’utilisation des Google Glass à l’ensemble de son service d’urgence. Et il semble que ce ne soit pas les seuls à avoir été séduit puisque d’autres services hospitaliers aux États-Unis auraient également eu recours aux lunettes pour réaliser des consultations à distance, enregistrer des opérations chirurgicales et leurs instructions ou encore pour accéder à des statistiques vitales comme cela a été le cas pour le Dr Horng (également diplômé en informatique biomédicale).

« Plutôt que d’avoir à m’excuser, les Google Glass me permettent d’accéder rapidement aux informations que je souhaite sans avoir à interrompre le patient, ni même à le quitter des yeux » a t-il d’ailleurs déclaré à la presse.

N’y aurait-il donc que des avantages ? Qu’en pensent les médecins qui consultent nos colonnes ?

google-big

Source: Source