Glenn Greenwald : “l’histoire la plus explosive” n’a pas encore été publiée

culture geek

Par Elodie le

Dans le cadre de la promotion de son livre (dont nous vous proposerons une critique), Nulle part où se cacher, Gleen Greenwald a distillé quelques révélations dont il est désormais coutumier : l’histoire la plus explosive contenue dans les documents subtilisés par Edward Snowden à l’Agence de sécurité Nationale (NSA) n’a pas encore été publiée. Par ailleurs, ces futures révélations vont également concerner la France.

greenwald_livre_révélations
Glenn Greenwald – Vincent Yu/AP

Bientôt un an que Snowden s’est fait la malle emportant avec lui les secrets inavouables de l’Agence de sécurité nationale (NSA) de la première puissance mondiale et de quelques-uns de ses alliés de circonstance (coucou la France et le Royaume-Uni). Des révélations quasi hebdomadaires, quand la presse s’en fait l’écho, qui viennent parfois confirmer certaines suspicions ou les pulvérisent complètement quand celles-ci dépassent tout ce qu’il était possible d’imaginer.

glenn_greenwald_livre

Et pourtant, « l’histoire la plus explosive » n’a pas encore été publiée. En pleine promotion française pour la sortie de son livre, Nulle part où se cacher, l’affaire Snowden par celui qui l’a dévoilée au monde (édition JC Lattès), le moins que l’on puisse dire c’est que Glenn Greenwald a l’art du teasing à l’américaine.
Alors que quelques esprits s’écharpent pour déterminer si Snowden fait partie de la catégorie des traitres ou des héros, d’autres ne s’émeuvent plus guère des informations publiées, et pourtant. Comme Glenn Greenwald l’a confié au micro d’Europe 1, « l’histoire la plus explosive, la plus importante, c’est celle qui n’a pas encore été publiée ». Bien entendu, il n’a pas révélé la teneur de cette potentielle nouvelle bombe, tout juste s’accorde-t-il à déclarer que cette histoire répondra à la question : « qui est pris pour cible par des mesures d’espionnage les plus invasives » de la NSA ?

greenwald_médias

Sachant qu’il y a déjà eu des gouvernants européens et internationaux dont Angela Merkel, des citoyens lambda (américains ou étrangers), des pays entiers, on se demande bien quelles cibles peuvent se révéler encore plus explosives que celles-ci réunies : “Est-ce que ce sont vraiment des terroristes qui sont ciblés, où est-ce que ce sont des gens qui critiquent le gouvernement américain, est-ce que ce sont des enseignants ou des gens qui sont en faveur des droits de l’Homme ?” Greenwald distille le doute. Mais en élude un : la France est bel et bien concernée par les prochaines révélations.


Greenwald : "l'histoire la plus explosive, c… par Europe1fr

Source: Source