Keurig empêche l’utilisation de capsules génériques

Buzz

Par Olivier le

Il n’y a rien qui énervent plus les constructeurs de machines à café que les capsules noname que les utilisateurs achètent histoire d’économiser sur le café. Si Nespresso a dû faire une place aux fabricants de capsules tiers en avril sur décision du Conseil de la concurrence, rien n’interdit aux concepteurs de ces cafetières grand luxe de tout faire afin d’empêcher l’usage de capsules concurrentes.

140307120507-keurig-2-0-machine-story-top

Keurig prépare la version 2.0 de sa machine à café, qui grâce à une caméra, saura lire les tags des capsules — et si le code barre n’est pas le bon, il sera impossible d’en tirer le moindre jus !

Ce procédé, qui rappelle les tristes heures des constructeurs d’imprimantes prêts à tout pour empêcher l’usage de cartouches génériques, se fera comme d’habitude au détriment du consommateur certes amateur de café, mais désargenté : le principal fabricant de capsules tierces (et moins onéreuses) TreeHouse Foods a annoncé qu’il lui faudra des mois avant de trouver la parade à ce DRM de la vraie vie.

Cette affaire concerne les États-Unis en premier lieu. Keurig, tout comme Nespresso en France, pourrait bien avoir à subir les foudres des autorités en charge de la concurrence.

Source: Source