Bouygues Telecom : coupe dans les effectifs à prévoir

Business

Par Jerome Durel le

Arnaud Montebourg présageait il y a quelques mois que la guerre des prix dans la 4G pourrait faire un mort. Si la phrase était alarmiste, le...

Arnaud Montebourg présageait il y a quelques mois que la guerre des prix dans la 4G pourrait faire un mort. Si la phrase était alarmiste, le fait est que de nombreux emplois sont menacés, et les premières victimes seront à compter dans les rangs de Bouygues Télécom.

logo-bouygues-telecom

Après de premiers signaux d’alarme émis par Martin Bouygues, selon les informations de BFM Business, la confirmation vient directement d’Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom. Auditionné à la fin du mois de mai par le Sénat, il a confié que le plan de départ sera annoncé ce mercredi 11 juin, et concernera 1500 à 2000 postes.

Nous avons décidé de nous organiser par nous-mêmes pour survivre avec moins de revenus, en réduisant sensiblement la taille de l’entreprise, ce qui aura donc des conséquences sur l’emploi, hélas. Ces réductions d’emplois [sont la] condition pour continuer à vivre dans un monde à quatre opérateurs

a déclaré l’homme lors de son audition. Le but principal est évidemment une réduction des dépenses. L’objectif est d’économiser 1 milliard d’euros en 3 ans, a expliqué le patron. D’ici là les lignes auront probablement bougé, notamment grâce à un rachat de l’opérateur par Orange. Il ne s’agira donc peut-être plus d’un monde à quatre opérateurs. En tout état de cause, ces coûts de fonctionnements réduits, donnant lieu à de meilleurs exercices, pourraient donner à Martin Bouygues de meilleures bases pour négocier avec Stéphane Richard.