La HADOPI accueille trois nouveaux membres mais pas ceux que l’on attendait

Business

Par Jerome le

Avec six mois de retard, une partie du collège de la HADOPI a été renouvelé aujourd’hui avec trois nouveaux membres titulaires et un membre suppléant.

hadopi

Le décret du gouvernement donne les détails :

M. Rapone (Denis), en tant que membre titulaire, sur proposition du vice-président du Conseil d’État, en remplacement de Mme Jodeau (Martine).

[…]

M. Tranchand (Bernard), sur proposition du ministre chargé de la consommation, en remplacement de Mme Jannet (Chantal).

M. Lequeux (Alain), sur proposition de la ministre chargée de la culture, en remplacement de M. Toubon (Jacques).

Des noms qui ne vous disent sans doute pas grand-chose. Mais Denis Rapone a longuement siégé à l’ARCEP et a dirigé le CSA, Bernard Tranchand est le vice-président de l’Union nationale des associations familiales (UNAF), il a notamment participer au dossier « Médias-Usages Numériques ». La HADOPI ayant une mission éducative, pourquoi pas.

Plus étrange, la nomination d’Alain Lequeux : l’homme est le référent culture Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes. Si l’on voit le lien avec la culture, nous avons du mal à voir celui avec les enjeux numériques et le piratage.

Gageons qu’Aurélie Filippetti a des raisons que l’on ignore, d’autant plus que certains grand noms du web avait été évoqués, comme Rémi Mathis, président de Wikimédia France, ou encore Jérémie Zimmermann de la Quadrature du net.