Neutralité du net : de l’internet en JPG ?

culture geek

Par Elodie le

Un opérateur mobile américain va lancer un forfait limité à la consultation des réseaux sociaux ? Un développeur canadien contre-attaque et propose de fournir le reste d’Internet en photo (format JPG).

JPG_Internet_Facebook_neutrality
capture d’écran

La neutralité du net est mise à mal de l’autre côté de l’Atlantique, loin d’être attentistes, les principaux concernés réagissent et les premières initiatives voient le jour.

Ainsi, lorsqu’il a appris que Sprint, l’un des principaux opérateurs mobiles américains, allait bientôt proposer un forfait low cost à 12$ permettant d’accéder uniquement à Facebook (ou Twitter, ou Instagram, ou Pinterest mais pas tout à la fois), Matt Huebert, développeur et programmeur canadien pour Brain Tripping, a eu une idée un peu cocasse : JPG Internet et annonce la couleur (flashy) : “nous apportons Internet sur Facebook“.

« Une idée est entrée dans mon esprit, et je ne savais pas s’il fallait rire ou pleurer, mais j’ai construit ça – JPG Internet. Ce n’est pas une start-up, c’est une page Facebook où vous pouvez poster un lien sur le mur, les serveurs vont prendre une capture d’écran du site en question, la télécharger sur Facebook, et répondre avec un lien vers les JPG afin que vous puissiez regarder Internet sur Facebook. »

JPG_Internet_neutrality
capture d’écran – JPG Internet

Grâce à un logiciel de son cru, ce dernier est capable de photographier n’importe quelle page web et de la convertir en JPG en moins d’une minute. Il l’avoue lui-même : « Ceux d’entre vous qui me connaissent savent que je développe plein de trucs ridicules, mais là, on atteint le sommet de la stupidité. »
Stupidité traduite par le fait « que nous nous dirigeons vers un monde dans lequel des gens auront Facebook [ou autre], mais pas Internet ».

Un internet à deux vitesses qui ne semble nullement choquer le PDG de Sprint, Dan Hesse, qui avouait encore la semaine dernière : « la neutralité du Net est un concept difficile à saisir pour moi ».

Malgré un concept qui peut s’apparenter à du bricolage maison, son idée frise aujourd’hui la « crédulité, grâce à l’absence de neutralité du net, et l’attitude des FAI, des opérateurs de téléphonie mobile et de Facebook lui-même ». De par leurs actes, « il y a un nombre croissant de personnes qui ont Facebook sans Internet. »

Source: Source