Cinq bonnes raisons de regarder la série Gotham

Cinéma

Par JDG Media le

Gotham est lancé, ça y est. C’est sans conteste l’une des séries les plus attendues de la rentrée et de nombreux fans ont scruté d’un œil très attentif le pilote de la série diffusé lundi soir sur la Fox. Un pilote loin d’être parfait, mais qui promet tout de même plein de choses intéressantes pour l’avenir. Vous n’avez pas encore succombé ? Voici cinq bonnes raisons d’y jeter un œil.

gotham

1/ Pour James Gordon

James Gordon. C’est un personnage incontournable de l’univers Batman. Au départ commissaire débonnaire sans réel intérêt, le personnage a pris de l’épaisseur sous la plume de Frank Miller dans les années 80. Nolan lui a également donné un rôle important dans sa trilogie Dark Knight (avec Gary Oldman). Néanmoins, c’est un personnage qui n’existe que dans l’ombre de Batman, à l’écran, du moins. Adieu le vieux commissaire à moustache passant son temps à attendre Batou sur le toit du GCPD. Gotham lui donne le rôle-titre. On suivra donc le jeune James Gordon (Ben McKenzie), fraîchement arrivé dans la police de la ville la plus pourrie d’Amérique et chargé de mener des enquêtes avec son coéquipier, le désabusé Harvey Bullock (Donal Logue). Pas l’ombre d’une cape de Batman à l’horizon, ce qui permettra à Gordon de se forger ses propres aventures.

james

2/ Pour ses inspirations

Gotham n’est pas basé sur la série Gotham Central, qui suit les policiers du GCPD, mais s’en inspire très fortement. Des enquêtes policières dans les milieux plus infernaux les uns que les autres, la difficulté de la police dans une ville où corruption est le maître mot, c’est à peu près le même principe. Certains personnages, comme Montoya ou Allen, sont même directement issus du comics. Un comics bien connut des fans de Batou, mais tout de même assez confidentiels pour les profanes. Si Gotham peut faire découvrir Gotham Central à de nouveaux lecteurs, ce sera déjà ça.

serie-gotham-1687801-616x380

3/ Pour les clins d’œil

Gotham, c’est Batman presque vingt ans avant Batman. Néanmoins, le spectateur y retrouvera quelques têtes connues. Outre les policiers déjà évoqués, on y retrouve quelques méchants dans leur jeunesse. Le plus emblématique ? Oswald Cobblepot, dit le Pingouin. Dans la série, ce ne sera qu’un homme de main trouillard, lâche et sournois. Il y en a d’autres, comme l’expert balistique de la police Edward Nygma, au goût très prononcé pour les énigmes, ou le boss de la pègre Carmine Falcone. Bien entendu, le pilote ne sera qu’un avant-goût. La production a indiqué à plusieurs reprises que d’autres personnages seront présents à l’avenir. Un fameux clown qui ne fait pas du tout rire pourrait même être dissimulé dans certaines scènes…

got3

4/ Pour DC

Le plan de Marvel à l’écran est simple, carré. Tous les films sont reliés entre eux et les séries (Agents of SHIELD, Agent Carter, Daredevil) se déroulent dans le même univers, ce qui permet de créer quelque chose de cohérent. DC, le grand rival, n’a pas réellement choisi le même schéma. Si la saga Man of Steel lance un univers ciné, les séries y sont totalement déconnectées. Un mal pour un bien ? Peut-être. Les showrunners n’auront pas à se limiter à cause d’un cahier de charges très restrictif et pourront même, si ça leur chante, être en totale contradiction avec les futurs films. De quoi nous réserver quelques surprises.

gotham-central

5/ Pour son ambiance film noir

Oubliez Arrow et ses problèmes d’ados. Ici, la Fox veut donner un tout autre ton à sa série. Car oui, Gotham veut adopter une ambiance poisseuse de film noir. Flics désabusés, ville corrompue, scènes violentes (un peu, ça reste de la télé grand public quand même), Gotham veut être plus qu’une série adaptée d’un comics. Elle veut être une vraie série noire qui se démarque des séries policières populaires. Soyons honnêtes, cela ne saute pas aux yeux dans le pilote. C’est même un peu raté sur ce coup-là. Néanmoins, il y a quelques petites choses intéressantes, notamment sur le personnage de Bullock et sur la photographie. On ne demande donc qu’à en voir plus et on espère très fortement que Gotham arrivera à développer son ambiance crasseuse au fil des épisodes.

En France, Gotham est disponible sur My TF1 VoD, le service de vidéo à la demande de TF1, en version originale sous-titrée, 24 heures après sa diffusion sur la Fox. Netflix a décroché l’exclusivité des droits de rediffusion mondiaux en ligne, mais ne proposera la série à ses abonnés qu’à partir de 2015 après leur diffusion télévisée.