FireChat, l’appli française en pleine révolution

Android

Par Elodie le

Grâce aux manifestations démocratiques en cours à Hong Kong et qui enflamment la toile et les réseaux sociaux, FireChat est devenue la nouvelle application phare à suivre. Et cocorico, son inventeur est français.

hong-kong-manifestants-firechat
Les manifestants réunis à Hong Kong – AFP

On attribue à Twitter, et plus largement aux réseaux sociaux, un rôle prépondérant dans les révolutions arabes débutées il y a 3 ans maintenant, bien que certains trouvent ce rôle très exagéré.

Avec les manifestations pro-démocratiques de Hong Kong, c’est une application qui se voit mise sur le devant de la scène : FireChat.
Les raisons principales sont à trouver du côté de sa caractéristique. En effet, craignant la censure du gouvernement par les coupures de réseaux internet ou d’avoir à faire face à un réseau cellulaire surchargé, les manifestants se sont tournés vers cette application qui fonctionne par bluetooth pour communiquer entre eux.

En effet, cette application, développée par la société californienne Open Garden fondée et dirigé par le Français Micha Benoliel, permet de communiquer sans qu’il soit besoin de connexion internet ou de couverture téléphonique, en peer to peer via bluetooth ou Wi-Fi avec des personne se trouvant jusqu’à 70 mètres à la ronde.
Elle offre également la possibilité de créer des groupes de discussion anonymes pouvant regrouper jusqu’à 10 000 membres simultanément.

C’est après que l’un des leaders du mouvement, Joshua Wong âgé de 17 ans, a passé le mot dimanche sur Twitter et sa page Facebook (suivie par plus de 200 000 personnes), craignant la censure du réseau par le gouvernement chinois, que l’application a pris son envol pour se retrouver en tête des téléchargements à Hong Kong selon le Wall Street Journal.

FireChat_Application_HongKong

Un succès qui ravit Micha Benoliel (dont la biographie précise qu’il a appris à coder à l’âge de 8 ans sur le PC Zenith paternel) : « il y a eu plus de 100 000 téléchargements à Hong Kong entre le 28 et le 29 septembre ».

Ce dernier n’hésitant pas à surfer sur le succès de son application et ce, depuis Hong Kong :

D’autant qu’à l’origine cette application a été créée pour pallier les difficultés de communication inhérentes à certains endroits (métro) ou événements qui voient le réseau être pris d’assaut (concerts et rencontres sportives notamment).
Le mot est ensuite passé de manifestant en manifestant pour connaitre le succès qu’on lui connait désormais.

Source: Source