Samsung a versé un milliard de dollars à Microsoft pour utiliser Android

Smartphone

Par Olivier le

Microsoft a signé des accords de licence avec de nombreux constructeurs de smartphones et tablettes Android, afin qu’ils puissent librement commercialiser leurs produits. L’éditeur de Windows détient en effet bon nombre de brevets utilisés dans le système d’exploitation mobile de Google, et si les fabricants veulent s’éviter de longues procédures en justice, ils ont préféré transiger avec le géant américain (Motorola fait partie des rares qui n’ont toujours pas signé avec Redmond).

Sans titre

Samsung et Microsoft se sont entendu en 2011. Un accord de licences croisées permet aux deux entreprises d’utiliser les brevets de l’autre; si la première année, le résultat a été nul (la somme versée par Samsung à Microsoft était équivalente à celle de Microsoft versée à Samsung), cela a été bien différent dès 2013. Il faut dire que cette « taxe » est indexée sur le nombre de terminaux vendus et que Samsung a connu une excellente année.

Ainsi, Samsung a dû régler 1 milliard de dollars l’an dernier. Las de devoir sortir le carnet de chèques, le constructeur coréen a pris prétexte de l’acquisition par Microsoft des activités mobiles de Nokia pour dénoncer le contrat et cesser de payer les royalties.

Microsoft a porté l’affaire en justice, estimant que les affaires liées à Nokia n’ont rien à voir et que Samsung reste tenu par cet accord. La justice devra trancher le litige entre ce qui reste deux partenaires : Samsung continue de produire des produits sous Windows…

Source: Source