Ubisoft explique pourquoi il n’a pas fourni plus tôt de copies tests d’Assassin Creed Unity (et va réviser sa politique à ce sujet)

Par Fabio le

Devant le tollé provoqué par la presse anglophone (voir le titre de Forbes, notamment) qui s’est plainte de ne pas pouvoir donner un avis à ses lecteurs sur le jeu avant sa sortie, Ubisoft a réagi, expliquant les raisons de ces envois « tardifs », en même temps qu’il a promis de tirer les enseignements qui s’imposent suite à ces critiques.

acu

C’est un porte-parole d’Ubisoft qui s’est exprimé à ce sujet sur la BBC. Il a expliqué notamment pourquoi l’éditeur a voulu attendre le dernier moment pour envoyer les copies tests.

La nature même de ces jeux et la manière dont ils sont testés est en train de changer, comme le prouvent des titres comme Assassin’s Creed Unity, Destiny et The Crew, des expériences qui reposent en partie sur leur aspect en ligne.

Pouvoir tester ces éléments online au sein de serveurs peuplés de joueurs est quelque chose d’essentiel pour les testeurs, pour qu’ils puissent se représenter l’expérience dans sa globalité.

On comprend l’idée, et elle se tient, surtout pour Destiny et The Crew. Pour Assassin’s Creed Unity, on est un peu moins d’accord sur l’absolu nécessité de jouer en ligne pour se faire une idée du jeu.

Toujours est-il qu’il semble qu’Ubisoft veut quand même tirer des leçons de ce bad buzz.

Nous sommes en train de voir comment nous pouvons adapter nos services et notre communications aux consommateurs, d’une part en changeant notre manière de travailler avec les journalistes, et d’autre part en proposant aux consommateurs des betas ouvertes et des phases d’early access sur certains de nos jeux, comme ça, ils auront toutes les informations dont ils ont besoin.

Un mal pour un bien cette histoire ? L’avenir nous le dira.

Pour ces mêmes raisons, notre test d’Assassin’s Creed Unity sortira chez nous dans la journée. Et on peut déjà vous dire qu’on a préféré Black Flag

Source: Source
stopwatch 5 min.