L’un des plus grands exploits du jeu vidéo s’est de nouveau produit ce week-end

Par Corentin le

Ceux qui connaissent l’Evo moment #37 savent exactement à quoi je fais référence. Pour les autres, il faut qu’on parle.

Evomoment37

Bon, ceux qui connaissent déjà, je vous renvoie à la deuxième partie de cette news, il faut que je mette les autres au parfum. Je mettrai un petit « ᕕ( ᐛ )ᕗ » pour que vous sachiez où reprendre.

En 2004, alors que l’Evo n’était pas encore l’immense tournoi de jeu de combat que l’on connaît aujourd’hui, Street Fighter III: 3rd Strike devenait le jeu de combat de référence. Cet Evo Moment #37 s’est déroulé durant le match opposant le Japonais Umehara Daigo et l’Américain Justin Wong qui jouaient respectivement Ken et Chun-Li.

Rendu à un round partout, Daigo se retrouve en bien mauvaise posture : à « zero vital » comme on dit dans le milieu. Ça signifie qu’il ne peut plus ni se prendre de coups, ni en parer certains avec la garde classique (en penchant le stick dans la direction opposée à son adversaire). Autant dire que dans la tête de tout le monde, Daigo a déjà perdu ce round.

Justin déclenche alors une « super » afin de gagner le point à coup sûr. Il s’agit d’un coup spécial qui ne peut être déclenché que si sa barre bleue en bas est remplie et qui consiste en une série de coups très rapides. Si Daigo pare le moindre de ces coups en se mettant en défense, sa barre de vie va malgré tout légèrement descendre et atteindre zéro.

Sauf que Street Fighter 3.3 propose une mécanique pointue qu’on appelle le « parry ». Si vous donnez un coup de stick vers l’avant juste avant avant l’attaque, plus précisément 7 images avant l’impact (soit un peu plus d’un dixième de seconde), vous pouvez complètement annuler le coup d’un adversaire sans que votre personnage subisse de dégâts.

Daigo, plutôt que d’esquiver, décide de Parry toute la super attaque de Chun-Li. Cette manœuvre est incroyablement difficile puisque le premier coup part extrêmement vite, qu’il est très difficile à anticiper et qu’il faut ensuite effectuer parfaitement les 14 inclinaisons de stick pour « parry » toutes les attaques qui suivent avec cette même fenêtre de sept frames à chaque fois. Mais Daigo y arrive, puis contre-attaque en plaçant sa propre « super », gagne finalement ce point et s’inscrit dans l’histoire du jeu de combat comme étant l’auteur du plus grand come-back de tous les temps.

Le moment est devenu culte, sa vidéo a 1,8 million de vues sur YouTube et Capcom a même décidé de créer un défi dans Street Fighter III 3rd Strike : Online Edition, sorti en 2011, où l’on doit reproduire l’exploit de Daigo.

Voilà pour l’Evo Moment #37.

ᕕ( ᐛ )ᕗ

Ce week-end a eu lieu le Moment 37|Reloaded, un événement pour commémorer ce moment culte de l’histoire de l’eSport. Il y avait évidemment du SF3.3, l’occasion pour Daigo et Justin Wong de se retrouver face à face pour un match d’exhibition, le premier avec Ken, le second avec Chun-Li, évidemment.

Et la séquence tant attendue a de nouveau eu lieu, pour le plus grand bonheur des fans présents dans la salle.

Bon à un détail près, l’issue du round n’est pas tout à fait le même. Une forme de revanche, 10 ans après, pour Justin Wong.

> Via Kotaku