Bill Gates promeut la machine qui transforme les excréments en eau potable

culture geek

Par Elodie le

Le fondateur de Microsoft, aujourd’hui philanthrope poursuit son engagement à destination des plus démunis dans le domaine de la santé à travers sa fondation Bill et...

Le fondateur de Microsoft, aujourd’hui philanthrope poursuit son engagement à destination des plus démunis dans le domaine de la santé à travers sa fondation Bill et Melinda Gates. Il présente une machine qui transforme les excréments en eau potable et qui pourrait se révéler primordiale pour les pays en voie de développement.

Bill_gates_machine_excrements_eau_potable
capture d’écran

L’idée peut prêter à sourire ou rebuter et pourtant. Bill Gates n’hésite pas et boit : « C’est de l’eau » confirme-t-il dans un grand rire.

C’est la prouesse réalisée par cette machine, baptisée OmniProcessor et développée par l’entreprise d’ingénierie environnementale américaine, Janicki Bioenergy (http://janickibioenergy.com/).
Le principe est simple : la machine récolte des déchets humaines, des boues d’épuration et des excréments, depuis un tapis roulant, elle les chauffe et récolte la vapeur qui s’en dégage. Celle-ci est ensuite filtrée et « transformée » en eau potable.

De plus, la boue séchée n’est pas jetée mais brûlée afin que sa fumée alimente un générateur d’électricité. La machine s’autoalimente grâce à la combustion.
L’expression « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » (que l’on attribue à Antoine Lavoisier) prend ici tout son sens.

omniprocessor_gates_eau_potable_excréments

Il le rappelle : 2,5 milliards d’être humains n’ont pas accès à des toilettes hygiéniques (soit un “assainissement amélioré”), d’autres doivent déféquer à l’air libre et risquent de contaminer les sources d’eau potable et ainsi engendrer des conséquences dramatiques : 700 000 enfants meurent chaque année à cause d’un mauvais assainissement, quand les maladies pulullent, telles que “choléra, typhoïde, légionellose et autres maladies hydriques” nous précise Le Monde.

“Cela prendra peut-être des années avant que ce procédé soit utilisé mondialement. Mais j’ai été vraiment impressionné par l’ingénierie. L’usine ne se contente pas d’enlever les excréments humains de l’eau, elle transforme les excréments en un bien avec une véritable valeur pour le marché. C’est l’illustration ultime de cette vieille expression: les ordures d’un homme font le trésor d’un autre.”

Comme il l’explique sur son blog, Gates notes, il souhaite, à travers sa fondation, améliorer l’assainissement de l’eau dans les pays pauvres. Et il l’assure : “l’eau avait aussi bon gout que toutes celles que j’ai bu en bouteille ».

eau_excrément_omniprocessor_gates

Depuis qu’il a quitté le navire Microsoft, Bill Gates a confié vouloir redistribué 95% de sa fortune à des œuvres caritatives. Tache dont il s’acquitte via sa fondation Bill et Melinda Gates et ce en soutenant de multiples projets concourant à innover dans les domaines de la santé et de la connaissance.

La vidéo de sa visite dan sl’usine en novembre dernier.