Hack de Sony : La NSA a les preuves de l’implication de la Corée du Nord

Cinéma

Par Pierre le

Le hack de Sony a été le feuilleton du mois de décembre. Un feuilleton qui a conduit Sony a annuler la sortie du film The Interview avant de le balancer sur les sites de VOD. Et la position officielle de la Maison Blanche dans cette affaire est que c’est bien la Corée du Nord qui a commandité l’attaque. Aujourd’hui, on en sait un peu plus.

the int

The New York Times indique en effet que la NSA avait placé sous surveillance tout le réseau Nord-Coréen avant l’attaque. Une information basée sur des documents confidentiels en provenance directe de l’agence américaine. Ainsi, la NSA a pu conclure très rapidement que c’était bien le pays de Kim Jong Un qui avait lancé l’attaque.

Un réseau mis sous surveillance grâce à l’implantation de mouchards sur les infrastructures fournissant Internet à la Corée, en Chine, notamment. Ainsi, l’agence américaine a pu scruter les mouvements des rares personnes du pays ayant accès au web.

Des preuves solides acquises après quatre ans de surveillance de la Corée du Nord. Ainsi, la Maison Blanche a sereinement pu accuser publiquement le pays de Kim dans l’attaque de Sony. Reste à savoir pourquoi l’agence américaine n’a rien fait pour empêcher la dite attaque.

Source: Source