The Interview : La Corée du Nord accuse la Berlinale d’incitation au terrorisme… pour rien

Buzz

Par Pierre le

Et le feuilleton The Interview continue. Après le piratage de Sony et tout le psychodrame qui s’est déroulé autour, on pensait l’histoire terminée. Mais non. Cette fois, c’est le festival du film de Berlin qui est concerné.

B7yADyNIAAATU0_

La Corée du Nord accuse en effet le festival de Berlin « d’incitation au terrorisme » en s’appuyant sur le fait que le film The Interview sera diffusé pendant le festival (selon le communiqué publié par le pays). Le régime en rajoute une couche en arguant que la diffusion d’un tel film pendant l’événement était diffamatoire et « qu’il n’avait rien à voir avec la liberté d’expression ». Les organisateurs du festival doivent-ils se méfier et annuler la projection ? Eh bien… c’est un peu plus compliqué que ça.

En effet, The Interview ne sera PAS diffusé pendant la Berlinale. En réalité, Sony Pictures a prévu de sortir le film en Allemagne le 5 février, soit le jour de l’ouverture du festival. En clair, les deux événements n’ont rien à voir, ce qui a, semble-t-il, échappé au gouvernement coréen.

Mais il vaut mieux clarifier la situation tout de suite, pour éviter plus de malentendus, indique Dieter Kosslick, le directeur du festival. Ce dernier va très rapidement rencontrer l’ambassadeur de la Corée du Nord en Allemagne afin de mettre les choses au clair. Non, The Interview ne sera pas diffusé lors du festival, cela n’a même pas été envisagé. Pour ce qui est de la sortie en salles en Allemagne, il faudra se plaindre auprès de quelqu’un d’autre…

Mais on va quand même garder un œil sur le festival, qui diffusera en avant-première mondiale les premiers épisodes de Better Call Saul.

Source: Source