Le graphène désormais imprimé en 3D

Science

Par Auré le

Des chercheurs de l’Imperial College de Londres et de l’Université de Warwick dirigés par le Dr Esther García-Tuñon ont créé une pâte composite de graphène pouvant être imprimée en 3D pour créer des structures tridimensionnelles plus complexes. Une technique qui pourrait bien révolutionner la façon dont nos appareils électroniques sont conçues et bien plus encore !

Composé d’une couche unique d’atomes de carbone disposés en alvéoles, ce graphite en 2 dimensions serait actuellement la matière la plus fine et la plus résistante connue à ce jour. De quoi intéresser bon nombre de compagnies puisque le graphène serait également un très bon conducteur tout aussi efficace que le cuivre et surpassant tout autre matière comme conducteur de chaleur. Transparent et flexible, son extrême densité le rendrait également perméable au plus petit atome.

Autant de propriétés qui ont poussé un grand nombre de laboratoires à orienter leurs recherches vers ce matériau du futur dont ceux de l’équipe du Dr Esther García-Tuñon qui auraient mis au point une encre permettant l’impression en 3D à travers des buses de seulement 100 µm soit à peine 1/10 de millimètre.

Une prouesse technologique que l’équipe cherche désormais à commercialiser avec Imperial Innovations qui devrait donner naissance à de nombreuses applications comme de la peau synthétique sensible à la pression, des membranes pour filtrer les nappes de pétroles, etc. L’étude complète publiée dans la revue Advanced Materials, peut être consultée ici.

graphene

Plus d’explications sur les champs d’application du graphène ci-dessous.

source 2

Source: Source