Fusillade à la NSA, un mort, deux blessés

Sur le web

Par Elodie le

Lundi, dans la matinée, une fusillade a éclaté à l’entrée du siège de la NSA, à Fort Meade dans le Maryland, alors que deux personnes tentaient de forcer le passage à la voiture bélier. Si les motif d’une telle attaque restent encore à déterminer, l’un des assaillants a été abattu par la police.

fusillade_nsa_mort
crédits : Saul Loeb – AFP

Lundi 30 mars, aux alentours de 9h15, une fusillade a éclaté au siège de la NSA à Fort Meade dans le Maryland, lorsqu’une voiture a tenté de forcer les barrières de sécurité.

Dans un premier temps, les informations concernant la fusillade sont assez confuses, voire même contradictoires. Il est fait état d’un mort puis, selon d’autres sources, d’aucun mais de deux blessés dont un grave.

Une vidéo diffusée après la fusillade témoigne de la violence du choc.

Par ailleurs, selon certaines sources non dévoilées de plusieurs médias américains, dont NBC et ABC News, les assaillants étaient deux hommes travestis en femme. NBC News ajoute qu’ils se trouvaient dans une voiture volée le matin même dans un motel, un SUV Ford Escape, où de la drogue (cocaïne), des médicaments et une arme auraient été retrouvés.

En début de soirée, les autorités américaines sont venues confirmer la mort d’une personne parmi les assaillants.

« Une personne a été tuée et une autre blessée, alors qu’elles essayaient d’entrer avec leur véhicule sans autorisation au sein de la NSA », peut-on ainsi lire dans le communiqué. Un policier a également été touché dans la fusillade et transporté à l’hôpital.
Le(s) motif(s) d’une telle attaque reste(nt) encore flou(s), mais le FBI a d’ores et déjà exclu la piste d’un attentat terroriste, comme l’a précisé Amy Thoreson, l’un de ses porte-parole.
« L’incident a été contenu et une enquête ouverte », a cependant déclaré le Colonel Brian Foley, commandant de la garnison de Fort Meade.

La NSA est au cœur d’une tempête mondiale depuis bientôt 2 ans, date des révélations faites par un ex-agent de l’Agence de sécurité nationale, Edward Snowden, qui a dévoilé ses petits secrets : des pratiques de surveillance massive à l’encontre des citoyens américains et du monde entier, mêlant également gouvernements alliés et multinationales high-tech, dont Verizon, Google, Microsoft, Facebook, Apple, Twitter et Dropbox.

Fort Meade abrite également d’autres agences de renseignement ainsi que le Commandement militaire américain pour le cyberespace (US Cyber command). Quelque 11 000 militaires et 29 000 civils travaillent au sein de ce complexe ultra sécurisé.

Source: Source