[MÀJ] Pourquoi ce n’est pas (si) fou d’acheter GTA V sur PC ?

Par Henri le

Parce que si, désolé de vous le dire, il y a quelque chose d’incroyable à être autant hypé par un titre qui est sorti il y a un an et demi sur PS3 et Xbox 360, puis ressorti il y a six mois sur PS4 et Xbox One. Rassurez-vous cependant, on a quand même trouvé quelques petits trucs qui justifieraient l’achat de cette nouvelle mouture. Votre honneur (et la nôtre) sera donc sauf.

pcmichael_full2

1) Une feature taillée pour les vidéastes

En début de semaine, Rockstar a mis en ligne une vidéo nous présentant son éditeur de vidéos.

Vous l’avez bien compris, les amateurs de machinima vont pouvoir s’en donner à cœur joie. Tout est possible : intégrer ses musiques, mixer le son, incruster du texte, accélérer ou ralentir l’image, mettre des filtres, changer les angles de vues… Ceux qui sauront manier l’éditeur et le mode Réalisateur pourront faire naître des petites merveilles.

Au vu de la richesse de l’univers, de la qualité graphique et de toutes les possibilités offertes par l’éditeur, nul doute que des centaines de vidéos – clips musicaux, cascades, machinimas, trailers, parodies… – vont inonder la toile dans les semaines qui arrivent. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire.

Pour l’heure, voici déjà un exemple de ce qu’il est possible de réaliser avec ce clip signé 8-bit Bastard qui, grâce à tous ses remakes (Le Parrain, Game of Thrones etc…) et ses créations sur les précédentes moutures, a pu approcher l’éditeur en avant-première.

2) Les mods, nom d’une pipe !

On ne va pas se le cacher, les mods représentent un atout majeur de la version PC de ce GTA V. Il suffit d’ailleurs de voir le travail effectué en amont pour se rendre compte du potentiel du dernier-né de Rockstar. Bien qu’il soit sorti il y a plus de sept ans, GTA IV reste l’exemple parfait du jeu qui a su constamment relancer l’intérêt des joueurs grâce au travail acharné des moddeurs.

Ainsi, la ville de Liberty City a pu connaître une seconde jeunesse grâce au célèbre mod ICEhancer, qui n’a pas grand-chose à envier aux superbes graphismes du cinquième épisode. On pense également aux dizaines de mods « cosmétiques » qui ont permis de profiter des voitures ou des vêtements de marque, et d’apporter plus de réalisme à l’ensemble. Avec la puissance du nouveau moteur, les amateurs de belles carrosseries ou les nostalgiques de Vice City (espérons !) vont pouvoir s’en donner à cœur joie.

Sans réellement rentrer dans le gameplay émergent, certains des mods les plus illustres ont aussi offert une autre manière de jouer. Entre « Be a Cop », qui permettait d’incarner un policier, ou «Bodyguard Recruiter », qui donnait la possibilité de recruter une intelligence artificielle, les différentes manières de jouer ne manquaient pas. Nul doute qu’il en sera de même pour le cinquième opus.

Enfin, on ne s’avance pas trop en annonçant que la grande majorité des mods à venir seront axés sur le fun. Jouer Iron Man ou Hulk ? C’est possible ! Faire que tous les véhicules vous attaquent ? Déjà vu ! Transformer les passants en zombies ? On vous dit qu’on connaît. Bref GTA IV avait placé la barre haute, et on ne voit pas pourquoi son successeur ne fera pas autant, voire mieux.

3) Des qualités graphiques impressionnantes

C’est un argument un peu facile, étant donné qu’il ne renouvelle pas en profondeur l’expérience de base. On parlera donc plutôt de confort, mais quand même, GTA V PC répond aux promesses qui ont été faites et nourries ces dernières semaines par Rockstar via les visuels ou les vidéos.

En attendant nos propres captures, voici deux vidéos pour vous faire une idée de l’évolution graphique depuis la version PS3. Vous pouvez en trouver d’autres à cette adresse.

Depuis hier, un certain nombre de bugs et de crashs ont été remontés par les joueurs, problèmes qui concernent surtout la phase d’installation. Gageons que Rockstar apporte des solutions dans les prochains jours.

En passant, vous pouvez retrouver les configurations mini et recommandées à cette adresse. Chez nous, sur un I5 2,80 GHz avec 8 Go de Ram et une GTX 670 chez Nvidia, le jeu tourne parfaitement, mais avec sans toutes les options graphiques activées (on a rogné principalement sur les ombres).

4) Une certaine rejouabilité

Si GTA V PC s’adresse avant tout à ceux qui n’y ont pas joué, les amateurs de GTA Online pourraient y voir une raison de craquer. Notamment, car il est désormais possible de jouer jusqu’à trente par partie, et de profiter de plus de 150 nouveaux items parmi les outils de création. Sachez également que vous pourrez transférer votre personnage de PS3/PS4 ou Xbox 360/ Xbox One vers votre version PC. Idéal pour continuer à monter son niveau en profitant de superbes graphismes, de nouvelles options et modes, mais également de toutes les mises à jour sorties depuis.

Open-world oblige, les nombreux flâneurs, qui apprécient une simple balade dans la ville replongeront avec plaisir dans la grouillante cité de Los Santos, encore plus détaillée qu’auparavant. La vision à la première personne, disponible sur les versions next-gen sorties il y a 6 mois, permet de mieux apprécier le gigantisme de l’univers de Rockstar. Les fans qui possèdent la version last-gen nous paraissent donc plus concernés par cette version.

Verdict

GTA V sur PC, c’est avant tout et surtout une opportunité pour les joueurs PC qui n’ont pas eu l’occasion/n’ont pas voulu jouer sur consoles de découvrir ce fabuleux titre qu’est le jeu de Rockstar. Mais pour toutes les raisons qu’on a essayé de vous détailler, racheter le jeu sur PC alors que vous l’avez déjà sur consoles a un certain sens, en ça que la nouvelle mouture propose des outils que les communautés de moddeurs et de créatifs vont se faire un plaisir d’exploiter pleinement, enrichissant l’expérience de base d’une multitude de manières.

Notre test de GTA V sur PS3/Xbox 360

Notre chronique: Faut-il racheter GTA V sur PS4/Xbox One ?

stopwatch 4 min.