Pendant plus de 17 ans, le mystère des ondes de l’observatoire de Parkes venait d’un micro-ondes !

Science

Par henel le

Ian Waldie/Getty Images
Ian Waldie/Getty Images

D’étranges signaux radio sont perçus par les astronomes de l’observatoire de Parkes dans le Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie depuis presque 20 ans. On sait maintenant ce que c’est !

Depuis les années 90, d’étranges signaux étaient récupérés par l’observatoire de Parkes. Les chercheurs pensaient que les signaux avaient lien avec l’activité atmosphérique, notamment avec la foudre, et ce, pendant plus de 17 ans.

Mais ce n’est qu’aujourd’hui qu’ils ont réellement identifié ces signaux. Ce sont des perytons, des signaux « d’origine terrestre d’une durée d’une milliseconde » (« millisecond-duration transients of terrestrial origin. »).

L’observatoire a détecté les signaux à 2,4 GHz dans un rayon de 5 km. C’est à ce moment-là que les chercheurs se sont aperçus qu’ils provenaient de leur propre observatoire… de leur cuisine même. Eh oui, les signaux apparaissaient lorsque le personnel se faisait à manger avec le micro-onde.

Les perytons ont bien parasité le télescope de la base ces dernières années, qui est présent depuis 1961. Afin de pallier ce problème des plus gênants, la station compte construire une nouvelle loupe dans une zone plus isolée. Dans l’endroit le plus « calme sur terre pour pratiquer l’astronomie » d’après Simon Johnston, l’homme à la tête du Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation. Soit un lieu dépourvu de Wi-Fi, de radio, de téléphone et surtout, de micro-ondes.

micro-ondes-copie-2

Source: Source