Pourquoi The Witcher III est-il moins beau en vrai qu’il ne l’était dans les trailers ?

Par Henri le

Bien qu’il soit très beau à l’arrivée, les graphismes de The Witcher III n’atteignent pas le niveau de ceux présentés lors des différents trailers. CD Projekt Red explique pourquoi.

2457643-the_witcher_3_wild_hunt__geralt_travels_through_war_ravaged_territory-copy 2

Les joueurs ont encore en mémoire la magnifique bande-annonce de The Witcher III parue lors des Spike Vidéo Awards. Mais le jeu a légèrement changé depuis. Que faut-il en penser ?

Interviewé par Eurogamer, les têtes pensantes du studio ont voulu donner une explication à ce downgrade. Pour Marcin Iwinski et Adam Badowski, cofondateur et chef du studio CD Projekt Red, cette baisse des graphismes est due à un choix technique.

Il y avait deux systèmes de rendus possibles, mais l’un l’a emporté parce qu’il rendait mieux dans tout l’univers, de jour comme de nuit. L’autre aurait demandé beaucoup d’éclairage dynamique et avec un monde aussi immense, cela n’aurait tout simplement pas marché.

Les développeurs savaient donc que le rendu de 2015 serait différent, mais ils précisent avoir ajouté de nombreux nouveaux éléments visuels, notamment l’augmentation du nombre d’images par seconde.

Mais comme à leurs habitudes, ils promettent de s’occuper personnellement des joueurs qui se sentent lésés par le résultat final. Avouons qu’ils ne devraient pas être nombreux vu la qualité globale du jeu.

Si les joueurs ont fait leur achat en se basant sur les éléments de 2013, j’en suis profondément désolé et nous sommes en train de voir ce que nous pouvons faire pour eux, car ce n’est pas juste.

ps4-game-7800_mid_img3

Ces déclarations ont donné du grain à moudre à ceux qui déclaraient que le jeu avait subi un downgrade à cause des versions consoles. Adam Badowski a été clair à ce sujet, en expliquant que l’industrie des jeux console avait rendu possible la création de ce troisième épisode.

Sans les consoles, il n’y aurait pas eu un The Witcher 3 comme celui-ci. On peut le dire aussi simplement que cela. Nous n’aurions pas pu nous le permettre, car les consoles nous donnent la possibilité de viser plus haut en termes de ventes, d’avoir un plus gros budget pour le jeu et de l’investir dans ce grand, gigantesque monde.

Il se peut donc que les limitations console aient facilité une dépréciation des graphismes, mais seule la puissance de rayonnement (économique) des consoles permettaient qu’un tel projet soit mis sur pied. Un mal pour un bien en somme.

Bon rassurez-vous, cela reste très agréable à regarder !

Merci à STRIMS pour la vidéo (comparatif sur PC en Ultra).

stopwatch 2 min.