[Wikileaks] Récompense de 100 000 dollars pour livrer le Traité transpacifique

culture geek

Par Elodie le

Le site terre d’accueil des lanceurs d’alerte du monde entier lance un appel : il offre 100 000 dollars à toute personne lui apportant une copie du traité transpacifique, toujours en cours de négociation (ultra secrète), à l’instar du traité transatlantique.

wikileaks_récompense_100000_traité_transpacifique

Il y a quelque temps, Kim Dotcom offrait cinq millions de dollars à qui lui apporterait les preuves d’un complot ourdi par les États-Unis et les majors d’Hollywood contre Megaupload et sa personne.
Si l’offre n’a pas suscité de vocation du côté de l’excentrique allemand, Julian Assange tente tout de même sa chance avec Wikileaks.

« L’heure de la transparence a sonné pour le TPP. Stop aux secrets. Stop aux excuses », a lancé Julian Assange.

Le site offre ainsi 100 000 dollars de récompense à toute personne bienveillante qui transmettra une copie du traité transpacifique en cours de négociation entre les États-Unis et une douzaine d’États situés dans le secteur, dont le Canada, le Chili, le Japon, l’Australie et le Mexique.
Les États-Unis sont d’ailleurs également en négociation avec la Commission européenne concernant le traité transatlantique (Transatlantic Free Trade Area – TAFTA – devenu depuis le Transatlantic Trade and Investment Partnership – TTIP).

Wikileaks justifie cette demande par la grande confidentialité entourant les négociations, alors même que les enjeux du traité sont phénoménaux et l’impact sur les États signataires et leur population conséquent.

Cet accord contient 29 chapitres, dont 26 restent secrets, précise ainsi WikiLeaks, qui a déjà révélé les trois pans restants de l’accord. Il couvre 40 % du PIB mondial, et il s’agit du plus grand accord du genre dans l’histoire. Le traité vise à créer un nouveau régime juridique international qui permettra aux sociétés transnationales de contourner les tribunaux nationaux, de se soustraire à la protection de l’environnement, de contrôler Internet pour le compte des fournisseurs de contenus et de limiter la disponibilité des médicaments génériques abordables.

Les 100 000 dollars proposés servent d’incitation pour tout lanceur d’alerte en sommeil. Néanmoins, cette somme sera-t-elle suffisante ? Les derniers exemples en date de lanceur d’alerte ayant mis à mal les intérêts nord-américains n’incitent pas à la bravoure. Snowden, Manning, Hammond pour ne citer qu’eux.
Quelques heures auront suffi pour réunir le quart de la somme qui sera attribuée pour la personne qui aura mis ce que Wikileaks appelle « le secret le plus recherché d’Amérique ».

Des amateurs ?

Source: Source