Prison ferme pour avoir piraté le nouvel album de Madonna

Business

Par Elodie le

Des mois avant sa sortie et le début de sa promo, Rebel Heart, le dernier album de Madonna avait fuité sur la toile, l’homme à l’origine du vol de l’album a été condamné à 14 mois de prison ferme.

v

Un tribunal de Tel-Aviv a condamné un israélien de 39 ans à 14 mois de prison ferme et 4 000 dollars d’amende (3580 euros) pour avoir volé plusieurs chansons inédites du nouvel album de Madonna et les avoir vendus à deux personnes sur Internet. Ces titres, des démos, avaient ensuite fuité sur la toile, contraignant la chanteuse à diffuser à son tour six titres de son album à venir. Elle avait dénoncé alors un « viol artistique ».

« Je demande à mes vrais fans et soutiens qui me respectent en tant qu’artiste et être humain de ne pas prendre part à l’achat ou la diffusion d’images ou de musique inédits. J’espère et je prie pour que nous trouvions la source des fuites bientôt. »

Le hacker, au casier vierge, a plaidé coupable le « piratage d’un certain nombre d’ordinateurs » dont celui de Madonna contenant plusieurs de ses titres à paraître et « d’avoir vendu les fichiers musicaux à deux acheteurs », précise le ministère de la Justice. Selon la copie du jugement, le hacker a vendu les fichiers volés pour 300 dollars (273 euros).

Après l’enquête d’une unité de la police israélienne spécialisée dans les cybercrimes menée en collaboration avec le FBI, le hacker avait été arrêté en janvier dernier soupçonné de vendre des titres piratés à plusieurs artistes internationaux dont Madonna.

« La facilité avec laquelle ces crimes peuvent être commis par ceux qui ont des compétences dans le domaine, comme l’accusé, requiert une réponse punitive appropriée qui a un effet dissuasif et délivre un message sans compromis »; a précisé le tribunal dans un communiqué.

Source: Source