Chronique : Nous avons construit la Batmobile en Lego

culture geek

Par Pierre le

L’une des grandes réussites de la trilogie Batman de Nolan, visuellement parlant, est sans aucun doute la Batmobile, aussi appelée Tumbler. La firme Lego s’est emparée de la voiture pour en faire un set Lego. Un set que nous avons décidé de monter, comme des ingénieurs de Wayne Enterprise. Ouais, on est comme ça au JDG.

_SAM0609

C’est vrai que la Tumbler en Lego est sortie il y a plusieurs mois déjà. Mais nous avions envie de vous parler comme ça, alors que l’actu est calme, afin de vous faire partager notre expérience. Car oui, nous nous sommes éclatés à monter ce set.

La boîte de la Tumbler impressionne par sa taille. À l’ouverture, nous découvrons une dizaine de sachets plastique, ainsi que cinq manuels de construction. Du classique. Nous découvrons également la première figurine vendue dans ce set : le Joker. Une figurine exclusive qui, il faut bien le dire, se montre très fidèle au personnage original. Ce qui n’est pas le cas de Batman, qui apparaîtra dans le tout dernier sachet.

_SAM0633

_SAM0638

1869 pièces se tiennent devant nous. Outre les sachets plastique, nous découvrons les roues (en caoutchouc) ainsi que des autocollants, qui serviront principalement pour le cockpit. Sans attendre, nous ouvrons le premier sachet et commençons à construire l’armature.

_SAM0631

Comme d’habitude avec les Lego, il faut attendre un peu avant de voir sa création prendre forme. Ici, le début de la construction se concentre sur l’armature principale, qui ne sera absolument pas visible au final. Nous commençons tout de même à apercevoir les sièges de l’automobile ainsi que l’armature qui devra tenir les parties supérieures. Un squelette de plastique qui tient plus du Lego Technic que du Lego classique.

_SAM0641

_SAM0648

Le premier sentiment d’achèvement arrive avec la construction des différents tableaux de bords. Des tableaux de bords qui prennent vie grâce aux différents autocollants fournis. Le tout se montre très fidèle à ce que nous pouvons apercevoir dans Batman Begins et The Dark Knight. Pour exemple, il y a même l’écran Intimidate aperçu lors du combat de Batman contre l’épouvantail. Le bouquet final arrive avec le montage des sièges. Des sièges qui nous font vite prendre conscience de la taille imposante de la construction finale.

_SAM0671

_SAM0690

Le montage du moteur, à l’arrière, est un vrai plaisir. Un réconfort très vite troublé par la première difficulté du montage : les pièces de la carrosserie. Une carrosserie qui, au début, ne tient que grâce à quelques encoches et levier. On prend peur, on perd espoir, on se roule en boule et on pleure. Mais on s’aperçoit très vite que cette instabilité sera corrigée plus tard. Nous le verrons, la batmobile ressemble au final à un mille feuilles où chaque pièce à été pensée pour un équilibre savant.

_SAM0705

_SAM0714

Cette partie reloue est suivie par une partie encore plus reloue, mais diablement jouissive lorsqu’elle est terminée : le montage des roues. Ici, nous sommes clairement dans le domaine des Lego Technic. Il faut donc faire très attention au sens des roues, à la stabilité générale de l’objet. La première grosse peur arrive lorsque les roues doivent être fixées sur la voiture. Il faut un peu forcer, avec bien évidemment la crainte quasi-permanente de tout détruire. Mais le tout s’emboîte finalement très bien et une fois cette étape passée, la Tumbler prend réellement forme. On se rend compte que le reste de la construction ne sera que peaufinage.

_SAM0741

_SAM0738

Le peaufinage, justement, sera l’une des parties les plus agréables de la construction. Ici, il s’agit de construire une à une (le bien souvent en double) les parties qui viendront se fixer sur le squelette de la machine. Un système de plaques qui viendra habiller la Tumbler et lui donner son aspect définitif. Seul regret de cette partie : la stabilité, encore. Certaines pièces ne tiennent qu’à une seule encoche, ce qui rend le produit final fragile. Les pièces situées sur les ailes s’avèrent des plus instables. Mais pas de panique. Si elles tombent, elles se montrent très faciles à remettre. Notons également le génie de Lego en ce qui concerne le toit. Juste posé sur la voiture, il peut aisément s’enlever afin d’admirer l’intérieur. Classe.

_SAM0748

_SAM0752

_SAM0759

La dernière partie consiste à construire le socle sur lequel viendra se poser les deux personnages ainsi que les specs de la voiture. Si nous avons adoré le Joker, nous sommes un peu moins enjoués par Batman. S’il reprend le look globale du Chevalier Noir version Nolan, il ressemble un peu trop au Batman que nous pouvons trouver dans les autres sets. Mais c’est vraiment pour chipoter.

_SAM0783

Bilan de cette construction ? Géniale. La chose nous a pris environ douze heures et le résultat final est à la hauteur de nos attentes. Très bien designée et finie, la Tumbler en Lego est un véritable petit chef d’oeuvre que nous ne nous lassons pas de regarder. Fidèle, fun à construire (malgré quelques petites phases un peu reloues), le set de Lego est l’un des meilleurs qui nous ait été donné de construire. Il faut cependant signaler sa taille imposante (15,1 x 43,6 cm) qui nécessitera de faire un peu de place dans votre maison. Le dernier défaut de cette construction se remarque quelques semaines après la fin de la construction : Il est très difficile de l’épousseter, tant les plaques placées sur l’armature se montrent fragiles. Néanmoins, nous ne saurons trop vous conseiller d’acquérir cette construction (200 €, tout de même), qui témoigne du génie de Lego en la matière.

_SAM0817

_SAM0823

11401255_10207092768618177_3242043400529311781_n

11138101_10207092771018237_5918416465902168850_n

10356223_10207092767698154_6478853224649137944_n