[StarCraft II] Que vaut Les murmures de l’oubli, prologue à Legacy of the Void ?

Par Fabio le

Composé de 3 missions jouées dans la peau de Zeratul, le prologue à Legacy of the Void est disponible depuis peu pour ceux qui ont précommandé la dernière extension de StarCraft II. Un trio de missions qui remplit l’objectif que lui avait fixé son créateur : nous rappeler à ce bon (vieux) StarCraft II.

C’est donc dans la peau du Protoss Zeratul qu’on arpentera les coins sombres de la galaxie pour faire qu’à la fin tout le monde soit heureux et ait de nombreux enfants. Pour celui qui a déjà réalisé les missions de la première campagne, où l’on jouait Zeratul le temps de quelques missions d’ailleurs, la prise en main est immédiate. Rien n’a vraiment changé, ni dans l’interface, ni dans les objectifs (primaires mais aussi secondaires) qui vous sont fixés dans les trois missions de ce prologue : protéger ou libérer d’autres soldats Protoss, détruire les opposants ou les bâtiments clés des troupes ennemies.

Chaque mission dure entre 20 et 30 minutes, selon que prenez votre temps ou non. La seconde est sans doute la plus intéressante au niveau des contraintes imposées ; il vous faudra faire sans geyser de gaz vespene (mais on pourra aller en récolter en explorant la carte).

L’étonnement n’est pas à son comble, soyons honnêtes, mais ce prologue a plutôt pour raison d’être celle de rappeler à notre mémoire la venue prochaine de Legacy of the Void (quand, on ne sait toujours pas). Et de ce point de vue là, c’est tout à fait réussi.

stopwatch 1 min.