Une entreprise gérant des YouTubers épinglée pour publicité clandestine

Par Kocobe le

La Federal Trade Commission (FTC), agence indépendante surveillant la bonne application du droit de la consommation aux États-Unis, a épinglé la société Machinima pour publicité clandestine. En effet, ce fameux « network » (intermédiaire entre YouTube et les vidéastes afin de négocier les avantages de ces derniers) a signé avec Microsoft un contrat publicitaire fin 2013, qui engageait la société à parler de manière méliorative de la Xbox One qui venait alors d’être lancée.

La FTC reproche à Machinima de ne jamais avoir mentionné que les vidéos ainsi produites étaient influencées par un partenariat avec Microsoft. Considérant cette pratique commerciale comme étant « trompeuse », une plainte a été déposée par l’agence en 2015 et le verdict, condamnant Machnima, est tombé cette semaine. La société a ainsi l’interdiction formelle d’agir de nouveau de la sorte, comme l’indique la FTC dans un communiqué. Il n’est cependant pas précisé si des pénalités financières ont été appliquées.

« Il est défendu à Machinima d’appliquer de nouveau de telles mesures trompeuses à l’avenir, et il sera demandé à l’entreprise de s’assurer que ses influenceurs affichent bien qu’ils ont été compensés financièrement en échange de leur engagement. »

L’entreprise Microsoft a quant à elle été blanchie par l’agence qui estime qu’elle a fait le nécessaire pour empêcher ça.

« Alors que Microsoft et Starcom [NDR : une agence de publicité détenue par Microsoft] étaient toutes deux responsables de cas d’influenceurs incapables de préciser la nature de la collaboration qui les liait avec elles, nous avons considéré qu’il s’agissait d’incidents isolés qui ont été causés au détriment, et non grâce à l’absence, des règlements et des procédures faites pour empêcher de tels abus. Aussi, les entreprises ont rapidement demandé à Machinima de remédier à la situation après avoir appris que l’entreprise payait les influenceurs sans faire les annonces nécessaires. »

Si les conditions exactes de l’accord entre Machinima et Microsoft restent inconnues, on connaît cependant certains des montants qui ont été versés à certains de ces « influenceurs ». Ainsi, le YouTuber anglais Tom Cassell (TheSyndicateProject) a touché 30 000 $ en compensation de deux vidéos parlant favorablement de la Xbox One et de Ryse. Ces deux vidéos ne précisaient aucunement qu’il s’agissait de publicité et ont fait 730 000 et 300 000 vues. De la même manière, Adam Dahlberg (SkyDoesMinecraft) a touché 15 000 $ pour deux vidéos.

Les créateurs de vidéos sur YouTube ont énormément gagné en influence ces dernières années et les entreprises en sont désormais conscientes. C’est une bonne chose que la FTC soit venue mettre son nez dans ce qui est un cas flagrant de publicité clandestine (même si elle n’est pas du fait de Microsoft, mais d’un intermédiaire). Il n’est cependant pas certain que le public visé par de telles vidéos soit conscient de ce qui se passe parfois dans les coulisses de leurs YouTubers préférés.

> Via Destructoid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *