IFA : Rencontre avec le DG de Honor

Evénement

Par Pierre le

L’IFA. Ses allées bondées, ses milliers de visiteurs avides de nouveautés, ses stands dont la location d’un mètre carré est équivalente au PIB de l’Érythrée… Le salon allemand a accueilli des centaines d’exposants. Parmi eux, Honor. La marque qui s’émancipe peu à peu de Huawei a tout de même présenté ses produits sur le stand de la maison mère. C’est dans ce stand, assiégé par une armée d’Allemands voulant découvrir l’Honor 7, que nous avons rencontré George Zhao, le PDG de la marque.

_SAM1639

Zhao se balade presque anonymement entre les badauds. Il est très loin du PDG en costard cravate qui reste dans une salle cachée derrière son stand. Il nous montre fièrement son dernier né, l’Honor 7. « Ce nouveau smartphone n’est pas le successeur du Honor 6+ », assure-t-il. « C’est un nouveau flagship très différent de ce que nous avons fait jusque là. Les retours, aussi bien par la presse que par le public, sont très positifs. Nous sommes pour l’instant en rupture de stock en Europe ». Cependant, lorsqu’on lui demande les chiffres de vente, Zhao est gêné et nous affirme qu’il n’a pas les chiffres en tête.

« Les fans ont été très mobilisés pour la sortie de ce nouveau smartphone. Nous avons dépassé nos objectifs ». Il est vrai que l’Honor mérite l’attention des fans et des autres consommateurs. Le nouveau smartphone de la marque chinoise se veut haut de gamme à un prix plus abordable que la concurrence. Une vraie force pour Zhao. Lorsqu’on lui demande si Honor compte augmenter ses prix un jour, à l’instar de Huawei, il se montre ferme, presque vexé : « Lorsque nous sommes arrivés sur le marché, nous avons la volonté d’être un game changer. Une marque différente, proche des fans et nous ne souhaitons pas prendre une autre direction pour le moment. »

_SAM1633

George Zhao est fier du Honor 7, très fier. « Je préfère le doré, dit il en prenant deux téléphones, pas vous ? ». Le smartphone adopte quasiment les mêmes lignes que le Huawei Mate 7, sorti il y a quelques mois. « Rien de plus normal, répond-il à cela. Nous voulons aller plus loin que le simple fait de proposer des smartphones puissants pour pas cher. Nous voulons également toujours apporter quelque chose de nouveau dans nos produits, comme le capteur dual LED dans l’Honor 6 et l’appareil photo pivotant sur le 7i. » C’est lors de ce moment soigneusement choisi que Zhao sort un Honor 7i de sa poche. Ce smartphone ne dispose que d’un APN qui pivote. L’intérêt ? Avoir une qualité égale en façade et en mode classique. De plus, ce système permet de faire de petites choses, comme le fait de poser son smartphone avec la caméra sortie pour filmer tranquillement. « Regardez, continue-t-il, si j’appuie sur le côté un court instant, ça ouvre le navigateur. Si j’appuie un peu plus longtemps, c’est Google Now qui se lance. Bien sûr, vous pouvez personnaliser ça dans les options. Regardez cette vidéo, vous voyez comment nous avons testé l’appendice photographique ? Il est solide. » Le PDG d’Honor est fier du travail de ses équipes sur ce produit. D’ailleurs, il sent bien que l’intérêt est en train de monter sur le marché. « Il est déjà en rupture de stock en Chine. Pour une sortie en Europe, on verra ça dans quelque temps, en fonction de l’intérêt du public et de la communauté ».

_SAM1632

Pour conclure, nous lui demandons alors si Honor compte un jour se lancer sur le marché des tablettes en Europe. « Vous savez, notre tablette marche bien en Chine. Mais le marché européen est très différent. Nous le scrutons avec attention et il n’est pas impossible que nous tentions le coup un jour, mais pas dans l’immédiat ».

C’est sur ces mots que Zhao doit nous quitter. L’IFA bouillonne autour de lui et il dispose de peu de temps pour beaucoup de rendez-vous. Quant à nous, nous restons encore un moment sur le stand de Huawei, afin de regarder les nouveautés. L’Honor 7 est présenté sur une table prise d’assaut par les visiteurs. Nous sommes très vite bousculés, poussés de partout, et nous décidons alors de voguer vers d’autres horizons. Mais qu’importe, nous connaissions déjà ce smartphone et il nous a tapés dans l’œil dès son annonce, en juillet. Reste maintenant à savoir s’il le terminal tiendra ses promesses lors de notre futur test. En tout cas, Zhao est confiant dans le potentiel de son dernier né.

_SAM1618

_SAM1613