Facebook at work se dévoile

Business

Par Elodie le

Facebook at work, le réseau social professionnel se dévoile un peu plus et promet de tout dévaster sur son passage.

facebook_at_work_dévoile

En fin d’année dernière nous vous faisions part du projet de Facebook de lancer un réseau social professionnel au nom prédestiné de Facebook at work.
Comme son nom l’indique, ce réseau social destiné aux professionnels proposerait deux versants : l’un corporate permettant aux différents salariés d’une entreprise de « discuter avec des collègues […] et de collaborer à des documents », l’autre « de se mettre en relation avec des professionnels », à la manière de LinkedIn qui permet de se constituer un réseau pro (messages, fil d’actualité, recommandations, offres d’emplois, etc.). Tout ça avec l’interface familière de Facebook et le même identifiant.

Une centaine de compagnies triées sur le volet ont pu tester en avant-première ce réseau, couramment utilisé en interne par les salariés de la firme de Menlo Park.

Ainsi, « Heineken par exemple, a déjà testé le produit avec seulement 40 de ses cadres supérieurs, mais prévoit d’étendre Facebook at work aux 550 employés américains d’ici fin septembre », explique Re/Code.

Aujourd’hui, le projet dévoile et/ou précise ses contours dans les colonnes de Re/Code et de Buzzfeed qui publie quelques nouvelles images :

La plateforme aura une version gratuite (freemium) disponible d’ici la fin de l’année. Des fonctionnalités payantes seront proposées ensuite.

facebookatwork

Facebook semble avoir très bien compris comment s’assurer une adoption massive et rapide de son nouveau service dédié aux entreprises : conserver une interface familière, qui sera peut-être la clé de son succès. Cela offre un gain de temps sur la formation non négligeable, la grande majorité des employés seront ainsi directement opérationnels sur ce nouvel outil qu’ils savent déjà utiliser.

« Si quelqu’un arrive dans l’entreprise, il sait utiliser cet outil dès le premier jour », a expliqué Ryan Holmes, PDG de HootSuite, entreprise qui faisait partie du groupe bêta test. « Donc, le coût de la formation est de zéro. C’est important. »

facebookatwork2

Mais la familiarité a aussi une limite que les employeurs redoutent : le basculement entre le Facebook pro et le Facebook privé qui peut s’effectuer en un clic depuis le bureau (Facebook at work a sa propre application distincte, mais seulement sur mobile, précise Re/Code). Le gain de temps gagné sur la formation pourrait être contrebalancé par une perte de productivité des employés tentés de consulter leur profil personnel au travail : Facebook at work !

facebookatwork3

Néanmoins, il serait assez illusoire de penser que ce n’est pas déjà le cas aujourd’hui, les gens/internautes/employés sont actifs sur les réseaux sociaux, quand ils ne sont pas partie intégrante de leur travail, les entreprises en ont bien conscience, et leur productivité n’en est pas pour autant entachée.

Facebook pourrait donc rapidement devenir un concurrent sérieux pour des plateformes telles que Linkedin, Slack – au succès foudroyant, et Yammer (Microsoft).

Source: Source