Apple verse 4,2 millions de dollars après l’échec du plan Ipad dans les écoles de Los Angeles

Ville de Geeks

Par Elodie le

C’est un conflit entre les écoles publiques de Los Angeles et Apple remontant à 2013 qui trouve aujourd’hui une issue. Et la note est pour sa pomme.

apple_accord_école_échec

C’était une belle opération pour Apple : en 2013, la firme de Cupertino remportait un appel d’offres pour équiper les écoles publiques de Los Angeles, 2e plus grosse académie du pays. Un contrat à 30 millions de dollars (23 millions d’euros alors), assorti d’une option à 500 millions de dollars et encore 500 millions pour la mise à jour des équipements. Peu après Lenovo s’est greffé à ce contrat pour diversifier les équipements fournis.

Apple devait ainsi équiper 47 établissements en iPad, les tablettes maison. Mais rapidement, les premiers problèmes sont apparus, d’usage d’abord et contractuels ensuite.

Ainsi, les élèves ont facilement réussi à contourner le bridage de Safari, les écoles se pensaient propriétaire des tablettes quand elles n’étaient louées que pour trois ans, mais le plus embêtant résidait dans le fait que le logiciel éducatif Pearson avait du mal à fonctionner sur les terminaux et que les professeurs n’étaient pas correctement formés pour l’utiliser.

Si le logiciel a été développé par Pearson, il n’était que sous-traitant d’Apple et de Lenovo, l’affaire se jouait donc entre le Los Angeles Unified School District (LAUSD) et les deux firmes.

LAUSD et Apple sont parvenus à un accord : la firme va payer 4,2 millions de dollars au district et ce dernier n’aura pas à payer 2,2 millions de dollars à Lenovo pour l’équipement fourni selon les termes du règlement, mettant ainsi fin à une bataille qui pouvait s’avérer longue et coûteuse.

Par ailleurs, le contrat a été dénoncé, des questions sont survenues quant à la manière dont a été scellé l’accord. Le FBI enquête toujours concernant l’appel d’offres ayant abouti à la signature de cet accord afin de s’assurer qu’il n’y a eu aucune malversation.

Source: Source