Activision fait croire à une attaque terroriste pour faire la promotion de Call of Duty

Par Corentin le

blackops3

Au mieux maladroite, au pire irresponsable. Voilà comment la presse américaine et une partie des internautes ont décrit la dernière campagne de pub virale d’Activision pour le prochain Call of Duty.

Le principe était le suivant : grimer le compte Twitter officiel @CallofDuty (3 millions d’abonnés) pour le faire passer pour un site d’actualité sérieux. Intitulé « Current Events Aggregate » pour l’occasion, le compte décrivait alors des événements graves qui étaient, soi-disant, en train de se produire à Singapour.

Grande explosion causée par des terroristes, loi martiale, experts en combinaison Hazmat qui se rendent sur les lieux de l’incident, révolte de la population, voici le genre de chose que l’on pouvait lire, images à l’appui (issues du jeu, mais crédibles), sur ce faux compte Twitter d’actualité qui, en plus, arborait un macaron « certifié ».

Call of Twitter Terroriste

Ce « coup de com » a ainsi duré environ 5 heures avant que le compte n’annonce qu’il s’agissait du scénario de Black Ops 3.

Des sites anglo-saxons comme IGN ont ainsi dénoncé une campagne qu’ils considèrent généralement comme irresponsable.

« Alors qu’il est malgré tout assez simple de comprendre ce qu’il se passe en cliquant et en voyant le pseudonyme, Activision cherche à attirer l’attention à n’importe quel prix. Ils exploitent l’empathie et la peur d’une catastrophe des gens pour induire des retweets et des précommandes.

C’est déprimant. »

Destructoid juge quant à lui que l’opération « est de très mauvais goût, même pour une campagne marketing ».

Dans le contexte d’actualité extrêmement tendu, notamment sur la scène internationale, je suis également d’accord avec le jugement porté par ces deux sites. Attirer l’attention sur les réseaux sociaux est naturel, surtout pour une campagne de publicité, mais pas en exploitant la psychose ambiante.