Toyota va se lancer dans la voiture autonome et dans l’aide à domicile

Gadget

Par le

Construire des voitures n’est pas une nouveauté pour Toyota. La marque japonaise est tout de même le constructeur numéro un de voiture au monde. Et pourtant, malgré la réputation du Japon d’être en avance en terme de technologie,nous n’avions pas entendu parler de voitures autonomes au pays du soleil levant. Cependant, tout cela semble sur le point de changer puisque le constructeur a annoncé la création d’une nouvelle entité : TRI (Toyota Research Institute).

a0c8727deab98bb7a8a257d29dbeab2c

Les USA restent quand même le principal pays de développement des voitures autonomes puisque cette nouvelle entité y est basée. Elle sera chargée de faire de la recherche sur les intelligences artificielles pour le compte de Toyota et sera dotée d’un milliard de dollars sur 5 ans. Ce milliard ne servira pas qu’à développer une voiture autonome, le PDG de TRI, Gill Pratt, annonce lui même les grands axes de travail de l’entreprise. Il faudra faire en sorte de rendre les accidents moins communs, rendre accessible la conduite à tous et enfin améliorer la mobilité dans les maisons (particulièrement pour les personnes âgées).

Pour cela, Toyota avait annoncé le mois dernier un partenariat académique avec l’université de Stanford (le nouveau siège de l’entreprise est situé juste à côté) et le MIT (un second centre de recherche de l’entreprise est présent non loin) d’un montant de 50 millions de dollars.

Google Car
Google Car

Toyota n’a pas la même vision que ses concurrents comme Tesla ou Google de la voiture autonome. L’entreprise ne veut pas d’une voiture complètement autonome et veut garder une action humaine dans la conduite. Pour la marque, le but est donc d’améliorer la sécurité en développant des aides à la conduite et des sécurités pour que les voitures ne puissent plus être la source d’accidents et ce quel que soit le niveau de compétence du conducteur. Un peu comme dans les jeux de courses avec toutes les assistances activés où il faut vouloir sortir de piste pour que ça arrive.

L’entreprise veut aussi travailler sur des robots pour assister les gens chez eux. Le Japon doit faire face à un vieillissement rapide de sa population, dans les trente prochaines années, la part des plus de 65 ans pourrait atteindre plus de 40% de la population. Et il faut que ces personnes âgées puissent être autonomes chez elles pour que cela ne pose pas un problème de santé majeur au pays du soleil levant.

Pour cela, l’entreprise se lance dans le développement de robots intelligents capable d’obéir à des ordres simples et d’évoluer dans un environnement sans trop de problèmes. Pour la marque, pouvoir bouger dans sa maison est tout aussi important que de pouvoir bouger en dehors.

Cependant, n’attendez aucun produit venant de cette entité dans les prochaines années puisqu’il s’agit pour le moment de faire uniquement de la recherche. Le lien entre cette recherche et le développement effectif de produit viendra dans un deuxième temps. L’objectif est d’avoir des voitures semi-autonomes sur les routes vers 2020.

Source: Source