[Chronique Comics] Quel personnage Marvel pourrait s’inviter dans la série Jessica Jones ?

Général

Par Gaylord le

On ne dirait pas comme ça à la lecture de notre article de présentation sur le personnage de Jessica Jones, pourtant on vous assure que la détective privée fait belle et bien partie de l’univers Marvel. La faute à la série Alias, pépite de la collection MAX qui nous livre un aperçu réaliste des quartiers dans lequel viennent se terrer les super-héros/vilains de seconde zone. Tout ce travail de mise en scène pour nous détourner de la vérité : même si elle ne le revendique jamais, Jessica Jones reste une super héroïne. Et de ce fait, elle est constamment entourée de super-héros.

Du coup, si quelques super-héros made in Marvel pointaient le bout de leur nez dans la série, est-ce que ce serait si surprenant ? En attendant le début des hostilités le 20 novembre, voilà quelques visages qu’on aimerait bien voir dans la série, des plus probables aux fantasmes purs et durs.

Le défenseur de Hell’s Kitchen, la tête de gondole du côté urbain de la force.

Après une première saison acclamée et une seconde déjà sur les rails, il est plus qu’envisageable d’imaginer Matt Murdock faire un petit caméo, au moins pour prêter main forte à Jessica. Pour la tirer d’un faux-pas juridique en costume cravate ou péter une clavicule ou deux dans son autre costume ? Je dis oui, à tout.

Jessica et Matt seront régulièrement amenés à se côtoyer, c’est en tout cas à cette logique que nous ont habitué leurs séries papier, l’un faisant des apparitions dans la série de l’autre, et vice versa. Pour tout vous dire, il n’a fallut qu’une poignée de chapitres d’Alias pour que Matt Murdock devienne à la fois son avocat et l’un des rares super héros qui aide Jessica à garder la tête hors de l’eau. Bendis aux commandes des séries Alias et Daredevil, le scénariste s’amuse bien évidemment à croiser leurs chemins allant jusqu’à dupliquer la même scène en présentant leur deux points de vue.
Pour la petite histoire, Jessica parvient à rendre la monnaie de sa pièce en devenant le garde du corps de l’avocat à l’un des pires moments de sa carrière : lorsque son identité secrète est jetée en pâtures aux médias. Un élément qui ne fera bien entendu pas partie de la série (pas tout de suite ?) mais qui vous montre tout de même une idée de la facilité d’interactions entre ces deux personnages assez poisseux. Quand l’un galère, l’autre rapplique.

À lire : Daredevil by Bendis

luke cage

Ce n’est plus une surprise pour personne à ce stade de l’aventure : Luke Cage donne la réplique à Jessica dans sa propre série. Intimement lié au destin de la détective privée, il devient ce pilier évident à l’écran qui connaîtra par la suite (en 2016 ?) les honneurs de sa propre série.

Malgré les apparences et des interactions qui peuvent supposer le contraire, Luke Cage est loin d’être l’inconnu que pouvait l’être Jessica lors du lancement de sa série. Les origines de Cage remontent aux années 70, dans la série Hero for Hire. C’est un mercenaire qui loue ses services et qui ne tardera pas longtemps à se trouver aux côtés d’un autre super-héros emblématique de l’époque : Iron Fist, lui aussi en cours de livraison sur la planète Netflix. Chemise disco jaune et coupe afro, Marvel n’a pas épargné ce cher Power Man (son nom de code). Le personnage connaît une petite traversée du désert à la fin des années 90, pour être finalement récupéré par Bendis (oui, encore lui) et placé dans un contexte un peu réaliste.
La version moderne de Luke Cage se rapproche assez de ce que l’on risque de voir à l’écran : ce personnage en apparence solide, finalement tout aussi paumé qui répond à la détresse d’une connaissance qui deviendra bien plus. Il y a fort à parier que Netflix s’attarde sur cette histoire tumultueuse, en omettant au passage d’adapter quelques scènes PEGI DIX HUIT qu’un titre de la collection MAX pouvait se permettre (des scènes trèèèèèès explicites que je vous laisse trouver sur les internets).
Depuis Alias, Luke Cage devient un personnage majeur dans le paysage Marvel moderne. Un personnage phare pour son scénariste (Bendis) qui lui a permis de redynamiser la licence Avengers. Plus de détails dans le troisième et dernier article consacré à la place de Jessica Jones au sein des Avengers.

À lire : New Avengers v1

captain marvel

L’un des rares personnages féminins mis en avant dans cette phase 3 et le seul à bénéficier d’un film à son nom. Il y a fort à parier que vous ne connaissez pas bien le personnage de Captain Marvel. C’est un tort que pourrait réparer la série Jessica Jones.

Carol Danvers, pilote pour l’armée américaine, est le personnage le plus récent qui incarne Captain Marvel en version papier. Grosso modo, imaginez un croisement entre Wonder Woman pour le côté fille ultra forte et résistante, couplé à du Green Lantern pour le côté grande gueule de l’espace. Elle est devenue ces dix dernières années une figure majeure de l’univers Marvel, si ce n’est le visage féminin le plus important en termes de puissance et de visibilité. Jessica fait sa connaissance alors qu’elle assume encore l’identité de Miss Marvel. Amies à l’époque où elles étaient toutes deux des super-héroïnes, Jessica et Carol connaissent une très longue période de froid à cause du tragique évènement qui a coupé Jessica du monde des super-héros. Dans les premiers chapitres d’Alias, Jessica nous montre un visage solitaire mais toujours connecté à quelques figures de son passé dont Carol fait partie, le temps d’un service demandé après des années d’ignorance mutuelle. La série pourrait se servir de ce point de départ, ou à l’inverse, proposer une porte d’entrée à double entrée pour que Jessica puisse éventuellement rejoindre le casting du prochain film Captain Marvel.

On vous recommande chaudement la série régulière qui s’est achevée cette année, signée Kelly Sue DeConnick.

À lire : Captain Marvel (2014)

IRONFIST001005scol

Quatrième série Netflix annoncée par Marvel, Danny Rand (alias Iron Fist) fait partie au même titre que Daredevil de cette vague de super-héros urbains qui n’ont aucun problème avec la distribution de mandales à la chaîne. Expert en arts martiaux et ami de longue date de Luke Cage, il ne fait aucun doute qu’il sera présent dans la série de son bro. Montrera-t-il pour autant le bout de ses collants dans la série Jessica Jones ? Rien n’est moins sûr. Une hypothèse plus probable serait qu’il fasse partie du casting de la saison 2 de Daredevil. Danny Rand est en effet plus connecté à Daredevil qu’on ne pourrait le croire, la faute à Ed Brubaker (scénariste de Captain America à qui l’on doit l’histoire du Winter Soldier) qui en fait un Daredevil de substition pendant que Matt Murdock est retenu… ailleurs. Si on ne perd pas de vue que tous ces personnages finiront dans la série Defenders, une apparition ou même une simple mention dans Jessica Jones n’est pas à exclure.

Et sinon, The Immortal Iron Fist, sa dernière série en date, connaît un joli début, par l’équipe créative derrière Hawkeye que vous avez déjà tous lu six fois.

À lire : The Immortal Iron Fist

ant-man

Point Closer : avant que les choses soient officielles avec Luke, Jessica a fricotté un temps avec Scott Lang, que vous connaissez mieux sous le nom d’Ant-Man depuis quelques mois. Sur la version papier, Ant-Man fait partie des Avengers à ce moment de l’histoire, c’est un personnage rangé qui joue le rôle très ingrat du petit copain de substitution, sympa, sans plus. Un caméo de Paul Rudd serait tout à fait surprenant, pour ne pas dire complètement improbable, au même titre qu’un Robert Downey Jr en armure au-dessus de New York. Impossible de réellement nous prononcer tant que nous n’avons pas vu si Jessica Jones est aussi connectée au Marvel Cinematic Universe qu’elle ne pouvait l’être sur la version papier.

En attendant de mettre fin à cet insoutenable suspens, vous pouvez toujours lire l’excellente mini-série de Robert Kirkman (que vous connaissez tous très bien) sur le sujet.

À lire : Irredeemable Ant-Man by Kirkman

spidey jones

À l’inverse, Spider-Man ne pourra jamais apparaître dans Jessica Jones. Jamais. Et pourtant, il y a une jolie petite histoire à raconter.
Comme vous le savez, Spider-Man connaîtra un troisième reboot en salles sous l’égide des studios Marvel. Il est prévu qu’il soit très jeune, beaucoup plus jeune que la plupart des personnages déjà bien installés du Marvel Cinematic Universe.
Nous l’avions déjà évoqué, Bendis implique Jessica Jones au coeur de l’univers Marvel en créant de fausses références à un passé commun aux autres super-héros. Il va plus loin avec Spider-Man en faisant de Peter Parker son premier coup de foudre. L’histoire est très bien racontée dans son origin story en deux chapitres (Alias 22 et 23, parfaitement lisibles de manière indépendante).

Bendis va jusqu’à connecter Jessica à l’accident qu’il l’a transformé en Spider-Man.

jessica origin story

Marvel pousse le bouchon plus loin quelques années plus tard à l’occasion du numéro 601 d’Amazing Spider-Man. Dans un chapitre bonus à l’épisode, le lecteur apprend enfin la vérité : Jessica Jones était bel et bien présente dans l’univers Marvel, et ce depuis Amazing Spider-Man 4 de 1963 (à zieuter sur la droite de la double page ci-dessous).

Spider-Man #601 026-27

Vous avez sous les yeux un magnifique exemple d’un élément du passé réécrit pour s’adapter à un élément récemment inclus (ou « retcon » pour les puristes). Ou comment une figurante banale prend vie et devient un personnage naturellement connecté à l’univers Marvel depuis plus de 50 ans.

bas-article-JJ_NF_Logo_Horizontal_FR
Advertisement