Des résulats mi-figue mi-raisin pour Free ce trimestre

Business

Par le

Bon déjà, c’est cool de pouvoir placer cette expression dans un titre. Ensuite, je trouve que cela caractérise merveilleusement bien les résultats de l’opérateur de Xavier Niel ce trimestre. Si le groupe reste bien en croissance et que les chiffres, hors contexte, ne sont pas mauvais, il faut quand même garder en tête que Free est un opérateur relativement récent et je ne suis pas sûr qu’il puisse se contenter d’une croissance modérée comme c’est le cas ce trimestre.

free 1

Quand on prend les résultats publiés par Free pour ce trimestre, on note une croissance du chiffre d’affaires de 5,3%, contre 11,8% un an plus tôt. Et même si une telle croissance n’est pas mauvaise et pourrait faire des jaloux chez la concurrence, il s’agit tout de même de plus de la moitié de la croissance qui a disparu en l’espace d’un an. Le constat est le même quand on se penche sur le nombre d’abonnés de Free. On est passé de plus de 500 000 abonnés gagnés par trimestre l’année dernière à seulement un peu plus de 300 000 pour le dernier trimestre.

free 2

C’est d’ailleurs toujours le mobile qui est vecteur de croissance pour l’opérateur. Le très haut débit l’est aussi, mais dans une bien moindre mesure.

On retiendra que Free a passé la barre des 17 millions d’abonnés mobile et fixe réunis. Cela ne veut pas dire que 17 millions de personnes sont chez Free, une personne avec un abonnement mobile et un abonnement fixe comptera deux fois. La part de marché de Free sur le mobile a dépassé des 16%. Selon ses chiffres, Free est le deuxième opérateur en terme de nouveaux abonnés (et ce n’est pas une bonne nouvelle ne plus être premier). Enfin, Free a déployé 657 sites 4G ce trimestre.

Il reste à savoir combien de bandes 4G va acquérir l’opérateur sur la bande des 700 MHz mise aux enchères depuis hier. Un bon moyen de savoir ce qu’il en est de l’agressivité de l’opérateur sur le marché du mobile.