Telegram supprime des comptes de Daech et accuse la France

culture geek

Par Elodie le

L’application chouchou des terroristes de l’Etat islamique s’est décidée à agir en supprimant plusieurs comptes liés à l’organisation. Son fondateur n’a pas manqué d’accuser le gouvernement français d’être « aussi responsable » des attentats du vendredi dernier que Daech.

telegram_supprime_comptes_EI_accuse_France
crédits : Wired

Montré du doigt par la presse britannique et américaine dans la foulée des attentats pour être l’application de messagerie chiffrée favorite des membres de l’organisation État islamique (OEI), leur permettant de communiquer en toute quiétude, Telegram semble enfin décidé à agir.

Si son fondateur et PDG, le libertarien Pavel Durov, s’est toujours illustré par son indépendance vis-à-vis de tout gouvernement, ne cédant à aucune demande d’accès aux données utilisateurs (informations et contenu), tenant tête aussi bien au Kremlin qu’à l’ran, il a consenti à quelques concessions. Ainsi, sans fournir la moindre information sur le contenu des messages présents sur sa plateforme, Telegram a procédé à un nettoyage des comptes liés à l’OEI, ou plutôt des salons publics ayant pignon sur rue.

Ainsi, Telegram a précisé sur Twitter que 78 chaines liées à l’OEI ont été bloquées et ce dans 12 langues, feignant de découvrir, horrifié, que l’OEI utilise l’application pour diffuser sa propagande. Ce n’est pourtant un secret pour personne, l’OEI elle-même en fait la promotion dans ses médias. Comme le rappelle Le Monde, c’est sur ce média que l’OEI a revendiqué les attentats du 13 novembre et celui perpétré contre l’avion russe à Charm el cheikh, dans le Sinaï.

« Nous avons été très perturbés d’apprendre que les chaînes publiques de Telegram étaient utilisées à des fins de propagande djihadiste », a ainsi expliqué l’app dans un communiqué. Et annonce dans la foulée la création prochaine d’un outil permettant de faciliter le signalement de contenus « répréhensibles ».

Reuters minimise cependant la portée d’un tel nettoyage puisque telle une hydre, l’organisation créée de nouveaux comptes lorsqu’elle constate que d’autres ont été fermés, comme on peut le voir également sur Twitter où un compte a été censuré plus de 300 fois. Le Monde précise en outre que le mouvement terroriste tente déjà de faire revenir le service sur Telegram.

Adepte des déclarations qui font mouche, Pavel Durov s’est fendu d’un commentaire qui fait montre d’un grand sens de l’analyse et du discernement. Après s’être dit très attristé par les événements qui se sont produits dans la plus belle ville du monde, il enchaîne en accusant la France d’être « aussi responsable » que l’État islamique pour ça.

« Ils prennent l’argent de ceux qui travaillent en France avec des impôts outrageusement trop élevés et dépensent cet argent dans des guerres inutiles au Moyen-Orient ou en créant des paradis sociaux parasites pour les migrants nord-africains », assure-t-il.

Ajoutant, « C’est une honte de voir Paris dans les mains de socialistes myopes qui ruinent cette belle ville. J’espère qu’eux et leurs politiques disparaitront à jamais et que cette ville brillera à nouveau dans sa pleine, riche, belle – et sure gloire ».

pavel_durov_accuse_france_instagram

Pour rappel, avant de créer Telegram, Pavel Durov était le PDG de VKontkate, le Facebook russe. Avant d’en être écarté au profit de proches du Kremlin et de Vladimir Poutine. Ce dernier a préféré s’exiler, trouvant le climat peu propice aux affaires. Durov a créé Telegram suite à cela et après avoir eu la certitude d’avoir été mis sur écoute par les autorités russes.