OdyOne, la clé USB biométrique pour sécuriser sa vie numérique

Hardware

Par le

Que faire de nos mots de passe ? Plus le temps passe et plus nous avons de mots de passe sur le net. Au bout du compte ? Il est parfois un peu compliqué de s’y retrouver et de savoir quel est le mot de passe pour tel ou tel site. La solution est alors d’enregistrer tous les mots de passe sur la machine, mais les solutions proposées par les navigateurs permettent de trouver en deux clics les mots de passe présents sur la machine et aucune protection n’est là pour l’empêcher. Cela ne permet pas non plus d’avoir ses mots de passe avec soi lorsque l’on arrive sur une autre machine.

bd2b04ee7c3624bfe6bb92e62d579e4e_original

C’est à ce problème que veut répondre OdyOne. Une clé USB qui veut vous permettre d’arriver sur n’importe quelle machine munie d’un accès internet, de vous brancher, et de surfer en toute sécurité sans risque que des informations soient récupérées par le navigateur à votre insu. La menace d’un keylogger (un programme ou un appareil qui enregistre tout ce que vous tapez au clavier) est toujours présente, mais une partie des menaces est écartée.

La clé USB est munie d’un lecteur d’empreintes qui permet de chiffrer la partie privée de la clé. La partie publique fonctionne comme une clé USB tout ce qu’il y a de plus classique. La clé dispose d’un logiciel de gestion des mots de passe, de 32Go d’espace de stockage, de l’USB 3.0 et dispose même d’un navigateur internet intégré pour que vous n’ayez pas à utiliser celui de l’ordinateur que vous utilisez et que vous puissiez donc ne pas laisser de traces. L’appareil pourra mémoriser jusqu’à 5 empreintes digitales.

Le projet vient d’être lancé sur KickStarter, alors que le projet semble déjà bien avancé et ne demande que 40 000 euros.

Un point noir cependant, je note que sur la page kickstarter il est fait mention d’un an de gratuité des mises à jour pour les backers. Or il me semble dangereux qu’un équipement de sécurité comme celui-là ait un suivi de sécurité payant. Cela veut-il dire que si une faille est découverte après plus d’un an, il faudra payer pour qu’elle soit corrigée ?

Source: Source