Yahoo Mail défie les ablockers !

culture geek

Par Elodie le

Les utilisateurs américains de Yahoo Mail utilisant un bloqueur de publicités ne pourraient plus accéder à leur messagerie. MàJ : Yahoo a tenu à préciser que...

Les utilisateurs américains de Yahoo Mail utilisant un bloqueur de publicités ne pourraient plus accéder à leur messagerie.

yahoo_mail_bloque_mail_adblockers

MàJ : Yahoo a tenu à préciser que la firme développe et teste « continuellement de nouvelles expériences produit. Le test que nous sommes actuellement en train d’effectuer est réalisé sur moins de 1 % des comptes Yahoo Mail aux Etats-Unis. » Test qui ne concerne pas la France.

Le vent de fronde contre les adblockers se poursuit. Cette fois-ci, il contamine Yahoo Mail! : certains utilisateurs américains n’auraient plus accès à leurs mails, à la place un message sous forme de pop-up apparaîtrait leur demandant de désactiver leur adblockers pour libérer la publicité.

« Nous ne pouvons pas afficher Yahoo Mail. S’il vous plait, désactivez votre bloqueur de publicité pour continuer à utiliser Yahoo Mail », pourrait-on ainsi lire.

Une initiative comparable à celle entreprise par Axel Springer qui se bat depuis des mois contre Adblock et toute forme de bloqueur de publicités.

Ainsi, depuis octobre dernier, l’éditeur allemand test « un modèle anti-adblockers ». Les internautes souhaitant se rendre sur le site du magazine BILD, devront soit désactiver leur adblokers, soit souscrire à BILDsmart, un abonnement payant d’un montant de 2,99 euros/mois donnant accès au contenu, dans sa grande majorité dépourvue de toute réclame, couplé à un taux de chargement « jusqu’à 50 % plus rapide ».

Cette offensive de Yahoo! n’a rien de surprenante, les derniers résultats financiers trimestriels présentés en octobre dernier ont été décevants.

En marge de cette publication, la firme officialisait un partenariat avec Google conclu pour trois ans portant sur la recherche : le fameux algorithme de Google se chargera de proposer des publicités ciblées à partir des recherches effectuées sur le portail de Yahoo, avec à la clé un pourcentage versé sur les recettes publicitaires perçues. Yahoo compte ainsi gonfler ses bénéfices grâce aux revenus publicitaires… que les adblockers limitent.

Par ailleurs, Yahoo propose son application libérée de toutes publicités pour 50€/an.