[Project Loon] Pour tester ses ballons, Google va faire descendre la stratosphère

Science

Par le

Le Project Loon est un des nombreux projet un peu fous de Google. Le but est d’amener une connexion internet aux parties du monde les moins bien pourvues à ce niveau là via un réseau de ballons flottants à plus de 20 000 mètres au dessus de nos têtes.

Cela fait un moment déjà que le projet a été lancé et il est maintenant temps pour Google de le déployer, il est d’ailleurs prévu que le Sri Lanka soit le terrain de jeu des équipes de Google au mois de mars. Cependant, quelques tests sont encore nécessaires et les derniers en date ont amené Google à descendre la stratosphère à notre altitude.

loon011-640x367

Il n’est pas évident pour Google d’étudier le comportement de ses ballons à plus de 20 000 mètres au dessus du sol. Pourtant il est impératif pour la société d’étudier ce qu’il se passe là haut si les équipes de l’entreprise veulent pouvoir proposer des ballons avec une durée de vie conséquente. Le fait est que les ballons sont construits et conçus au niveau du sol alors qu’ils évoluent haut, très haut.

Les équipes de Google ont pendant un moment étudié les propriétés des matériaux utilisés dans des chambres froides, mais très vite, ces seuls tests sont devenus insuffisants. Google s’est donc mis à utiliser les “McKinley Climatic Laboratories” en Floride, des chambres froides si grandes qu’il est possible d’y faire neiger. Ce ne sont pas de simples chambres froides puisqu’il est possible d’y faire régner des températures de -50 degrés Celcius. L’US air force utilise ces laboratoires pour tester la résistance de ses équipements au grand froid.

Dans ces grandes chambres froides, Google a pu tester les variations de températures et de pressions dû aux changement d’altitudes et au cycle jour/nuit. Les ballons étant très volumineux, cela a permis de réaliser des tests à échelle réelle.

Une vidéo en anglais explique les tests réalisés par Google :

Source: Source