Médecine : Quand un examen sur tablettes subit des soucis techniques

Tablettes

Par Pierre le

Lundi dernier, les 8300 étudiants en sixième année de médecine devaient commencer un examen s’étalant sur trois jours. Un examen qui devaient se faire sur tablettes. Mais voilà, les serveurs n’ont pas suivis.

Screenshot

Lundi à 14 heures, les étudiants étaient prêts, équipés de tablettes tactiles fournies par leur université. Mais voilà, les choses ne sont pas déroulées comme prévu. Certains centres d’examens n’ont pas réussi à se connecter et le début de l’examen a été reporté à 15h45. A l’heure fatidique, rebelote, les serveurs n’ont pas tenu. A 16 heures, le Centre National de Gestion a décidé d’annuler la première journée d’épreuves.

Le mardi, l’épreuve a encore eu des problèmes, mais hier, tout s’est déroulé comme prévu.

Heureusement pour les étudiants, cet examen n’était en réalité qu’un test grandeur nature. En effet, c’est la première fois au monde qu’un examen est réalisé sur tablettes. Cette session n’était qu’un stress test pour les serveurs, qui ont toutefois montré leurs limites.

Les vraies épreuves, elles, auront lieu en juin prochain. Espérons pour les étudiants que tout se déroule sans accrocs. Mais il y aura tout de même un nouveau test en mars prochain.

Source: Source