Swatch a suffisamment de brevets pour concevoir sa montre connectée

Gadget

Par Olivier le

L’horloger Swatch cache bien son jeu. Le constructeur de montres suisses prend tout son temps pour se lancer sur le marché des smartwatchs : tout récemment, il a annoncé la Bellamy, une montre tout ce qu’il y a de plus classique, mais intégrant une puce NFC.

Ce modèle permet d’emporter au poignet son portefeuille numérique. L’effort est sympathique, mais on est loin d’Android Wear, de l’Apple Watch, ou encore de la Carrera Connected, premier effort de Tag Heuer avec Google et Intel.

Patience : Swatch prend les problèmes les uns après les autres. Le groupe est en train de se constituer un conséquent catalogue de brevets afin de se protéger des éventuelles attaques en justice de la concurrence. D’après Bloomberg, l’entreprise détient 173 brevets liés à la technologie des montres connectées.

Swatch détient les droits sur plusieurs concepts et inventions, liés par exemple aux capteurs de proximité ou aux batteries transmettant des données. La société possèderait suffisamment de brevets pour concevoir une montre connectée entièrement en interne, au contraire du concurrent Tag Heuer qui a dû en passer par des partenariats extérieurs.

Il ne reste plus qu’à mettre toute cette matière grise au profit d’un produit.

Source: Source