[2015] Les 5 jeux vidéo préférés de Fabio

Par Redac JDGa le

Chaque membre de la rédaction revient sur ses jeux marquants de l’année 2015. On entame notre série avec les jeux de Fabio.

5 – Hotline Miami 2 (PC, PS4)

C’est un peu cruel pour lui mais ce premier contact avec Hotline Miami 2 a sonné comme une petite déception. Non pas que le jeu était pas bon – même s’il l’est moins que son aîné, vous dit Kocobé – mais il n’avait plus dans ses bagages la puissance de l’effet de surprise. Il n’en reste pas moins qu’avec sa bande-son orchestrée de main de maître et sa capacité sans cesse renouvelée à me faire sursauter, le beat them all vu de dessus de Dennaton mérite sa place dans mon Top 5.

Notre test

HM22-600x338

4 – Heroes of the Storm (PC)

Chaque fois que je joue à Heroes of the Storm, j’ai la sensation désagréable que Blizzard me force à aller ici ou là, à ramasser ce truc-ci ou ce truc-là, à me poster devant cet autel, à combattre ici ou là et de telle façon. Et puis je me sens tout étriqué dans ces petites arènes, diminué par mes coéquipiers qui ne servent à rien et me pompent mon expérience. Pourtant, c’est bien à Heroes of the Storm que j’ai le plus joué cette année et non à League of Legends ou Dota 2. Même si je n’ai pas encore l’admiration et le vécu pour HotS que j’ai pour les deux mastodontes du MOBA, je dois avouer que je les trouve très fort, chez Blizzard.

heroes-36

3 – Blood Bowl 2 (PC, XBO, PS4)

Grand amateur de Blood Bowl (le jeu de plateau), connaisseur du travail respectueux des studios Cyanide (sur le premier numéro), j’attendais Blood Bowl 2 comme un clown attend le sourire d’un enfant dépressif. Blood Bowl 2 est un jeu de stratégie tellement cruel et imprévisible qu’il naît souvent de ses situations du sublime. Un peu comme quand la probabilité de tuer 3 athlètes adverses à la suite d’une série de coups de dés abominablement chanceux devient réalité.

Notre test

blood7-640x359

2 – Ori and the Blind Forest (PC, XBO)

Lui, c’est le vrai petit coup de cœur, le petit bijou visuel, l’instant tendresse, comme dirait l’autre. Avec le recul, ce n’est pas celui qui me marquera pour son originalité, mais ce qu’il fait, il le fait tellement bien… C’est cette précision dans les contrôles, cette intelligence dans le level design, cette progression très bien calibrée… des aspects « basiques » que bon nombre de gros studios peinent à atteindre ces dernières années, plus occupés à nous préparer d’habiles bandes-annonces trompeuses. Ori, c’est donc un grand Oui.

Notre test

ori

1 – Hearthstone (PC, mobiles)

Vous avez bien entendu noté qu’Hearthstone n’est pas de cette année mais de 2014. Mais ça m’aurait posé un problème de conscience de vous parler de mon jeu préféré en 2015 tout en sachant que 90% de mon temps alloué aux jeux vidéo en 2015 se destine au jeu de cartes de Blizzard. Et puis, je peux peut-être dire que La Ligue des Explorateurs c’est tout frais, non ? Merci, vous êtes trop bons, et sur ce, j’y retourne (pour essayer de faire comme dans la vidéo qui suit).

PS : Une mention aux jeux que j’ai absolument envie de faire et que je ferai d’ici peu (j’espère) : Her Story, White Night, Undertale, The Beginner’s Guide.

stopwatch 5 min.