Après l’annonce du prix, l’inventeur de l’Oculus Rift ne sait plus où se mettre

Par Corentin le

Palmer Luckey

« On a mal géré le message. »

Voilà en 6 mots ce que Palmer Luckey, fondateur d’Oculus VR et inventeur de l’Oculus Rift, a déclaré lors d’un AMA (ask me anything, grosse séance ouverte de questions-réponses sur Reddit) durant laquelle il s’est confondu en excuses quant au prix du casque. Prix que la très grande majorité de l’opinion publique sur les réseaux sociaux trouve excessif (et pour être honnêtes, nous aussi). Luckey explique qu’il a complètement raté son message au moment où les premières estimations de la presse ont commencé à tomber.

« Voici une explication, pas une excuse : il y eu une période où de nombreuses publications qui ne cessaient de titrer “le Rift vaut 1 500 $ !”, et j’étais frustré par le fait que plein de gens puisse penser qu’il s’agisse du prix du casque lui-même. Ma réponse était mal préparée, et dans ma tête, je faisais la comparaison entre 350 $ [NDR : le prix du DK2 quand il était proposé aux développeurs] et 1 500 $, au lieu de notre estimation interne qui oscillait autour des 599 $ — c’est pour ça que j’avais dit que c’était dans ces eaux-là. »

Luckey explique également qu’il a fallu lutter contre l’idée que la version finale du produit aurait un prix plus ou moins similaire aux différents kits de développement qui ont été envoyés aux développeurs.

« Un autre problème était que les gens ont regardé le bien moins avancé DK2 et s’étaient dit que la version commerciale du Rift allait coûter la même somme, une idée reçue que moi (et Oculus) n’avons pas bien écartée. Je m’excuse. »

Luckey relativise toutefois ce prix (américain) de 599 $ en précisant que le prix reste raisonnable étant donné la technologie embarquée dans le casque.

« C’est cher, mais pour les 599 $ que vous dépensez, vous obtenez bien plus que pour 599 $ dépensés sur n’importe quel appareil électronique — les téléphones qui coûtent 599 $ valent une fraction de ce qu’ils coûtent à fabriquer, idem avec les TV moyen de gamme qui coûtent 599 $. Il y a de nombreux appareils dans cette fourchette de prix, donc vous l’avez dit, notre erreur est dans la communication, pas uniquement le prix. »

Sur Twitter, il a également rappelé qu’Oculus vend le Rift pratiquement à prix coûtant et qu’il ne fait pas de profit avec.

S’il est évident qu’il y a eu une très mauvaise communication de la part d’Oculus quant au prix du Rift, il ne s’agit pas d’erreurs ponctuelles, mais bien sur le long terme. La volonté de ménager l’engouement quitte à sacrifier la communication à ce sujet a coûté cher à Oculus en terme d’image. Enfin, ça n’a pas empêché la première fournée de casques de partir en 14 minutes.

> Via VG 24/7

stopwatch 2 min.