Les voitures autonomes de Google ont moins d’accident que les voitures normales

Gadget

Par Olivier le

Les véhicules autonomes ont ceci d’épatant qu’ils ne se reposent pas sur un conducteur humain pour conduire : les machines sont beaucoup plus fiables, elles ne boivent pas et elles ne sont jamais fatiguées. De plus, les ordinateurs font rarement d’erreur avec le code de la route.

D’après une étude commanditée par Google (donc sujette à caution tout de même), les voitures autonomes sont 27% moins susceptibles d’être victimes d’un accident qu’un véhicule piloté par un conducteur. Les automobiles sans chauffeur affichent un « taux d’accident » de 3,2 pour un million de miles, contre 4,2 pour celles conduites par un humain.

Cette étude reposait sur la propre flotte de véhicules sans chauffeur du moteur de recherche, des véhicules qui n’ont jamais provoqué d’accident — dans les cas d’incident, le coupable était toujours l’autre voiture. Ce sont là des résultats plutôt positifs, qui ne tombent pas par hasard : plusieurs États américains sont en train de revoir la législation sur leurs routes concernant les voitures autonomes.