Mr Robot, Di Caprio, Seul sur Mars, ce qu’il faut retenir des Golden Globes 2016

Cinéma

Par Elodie le

Cette nuit a eu lieu la 73e cérémonie des Golden Globes. Voici le palmarès complet et les récompenses à retenir, dont celle de Mr Robot, honorée en temps que meilleure série dramatique.

mr-robot-golden-globes

Les cérémonies précédant la fameuse cérémonie aux statuettes dorées sont généralement considérées comme l’antichambre des oscars. Après les NSFC Awards (National Society of Film Critics) le 2 janvier, c’est l’Association de la presse étrangère d’Hollywood qui a remis ses récompenses, les Golden Globes.

Au palmarès, The Revenant a trusté la cérémonie avec 3 des plus prestigieuses récompenses : prix du meilleur film dramatique, du meilleur acteur et du meilleur réalisateur pour Alejandro Iñarritu, un an après l’oscar pour le film Birdman.

Leonardo Di Caprio remporte donc le prix de meilleur acteur dans un film dramatique face aux acteurs Eddie Redmayne (The Danish Girl), Will Smith (Concussion), Michael Fassbender (Steve Jobs) et Bryan Cranston (Trumbo). Et part favori pour la course aux oscars. Décrochera-t-il ENFIN la fameuse statuette qui lui passe inlassablement sous le nez ? Réponse en février.

dicaprio_the_revenant

Le film Steve Jobs ne part pas bredouille puisque Kate Winslet a remporté le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle.

Matt Damon a également été récompensé pour son rôle d’astronaute échoué sur Mars dans The Martian et remporte le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie (oui, si vous ne l’aviez pas remarqué, Seul sur Mars est une comédie), face à Christian Bale (The Big Short), Steve Carell (The Big Short), Al Pacino (Danny Collins) et Mark Ruffalo (Infinitely polar Bear).

Seul sur Mars remporte également le prix de meilleure comédie ou comédie musicale, le duel s’annonce âpre entre les deux films…

Autre fait notable, Sylvester Stallone a été sacré meilleur second rôle masculin pour avoir fait renaitre Rocky Balboa dans le film Creed : l’héritage de Rocky Balboa, mettant en scène le fils de son meilleur ennemi (sur le ring) Apollo Creed.

Meilleur-acteur-second-role-Sylvester-Stallone-Creed

L’excellente série Mr. Robot a également été récompensée en tant que meilleure série dramatique, au nez et à la barbe de Game of Thrones, Empire ou Narcos.

Amazon n’est pas parti bredouille. Après 2015 et Transparent c’est la série Mozart in the Jungle qui a été primée cette année comme meilleure série comique, tout comme son acteur principal Gael Garcia Bernal.
Lady Gaga s’est même vu remettre le prix d’interprétation de la meilleure actrice dans une mini-série pour American Horror Story. Leonardo s’en remet à peine…

Le palmarès complet :
– Meilleur film dramatique – The Revenant

– Meilleure comédie ou comédie musicale – Seul sur Mars

– Meilleur acteur dans un film dramatique – Leonardo DiCaprio, The Revenant

– Meilleur acteur dans une comédie – Matt Damon, Seul sur Mars

– Meilleure actrice dans un film dramatique – Brie Larson, Room

– Meilleure actrice dans une comédie – Jennifer Lawrence, Joy

– Meilleur acteur dans un second rôle – Sylvester Stallone, Creed – L’Héritage de Rocky Balboa

– Meilleure actrice dans un second rôle – Kate Winslet, Steve Jobs

– Meilleur réalisateur – Alejandro Gonzalez Inarritu, The Revenant

– Meilleur film étranger – Le Fils de Saul (Hongrie)

– Meilleur film d’animation – Vice Versa

– Meilleure série dramatique – Mr. Robot

– Meilleur acteur (série dramatique) – Jon Hamm, Mad Men

– Meilleure actrice (série dramatique) – Taraji P. Henson, Empire

– Meilleure série comique – Mozart in the Jungle (Amazon)

– Meilleur acteur (série comique) – Gael Garcia Bernal, Mozart in the Jungle

– Meilleure actrice (série comique) – Rachel Bloom, Crazy Ex-Girlfriend

– Meilleure mini-série ou film de télévision – Wolf Hall (PBS)

– Meilleur acteur (mini-série ou film de télévision) – Oscar Isaac, Show Me A Hero

– Meilleure actrice (mini-série ou film de télévision) – Lady Gaga, American Horror Story

– Meileure chanson originale – Writing’s On The Wall – Spectre

– Meilleure bande originale – Ennio Morricone – Les huit salopards