En modifiant le déroulement de ses soldes d’hiver, Steam est parvenu à vous faire dépenser plus

Par Corentin le

steam-sales

Les soldes d’hiver Steam se sont arrêtées le 4 janvier dernier après deux semaines de bons plans et de démarques. Il s’agissait des premiers soldes d’hiver qui ne bénéficiaient plus de promotions complexes, notamment avec l’arrêt des offres flash. Bref, une réduction indiquée sur un jeu est restée la même du début jusqu’à la fin des soldes.

Sergey Galyonkin, le taulier de Steam Spy, a donné hier ses chiffres qu’il a pu glaner histoire de faire le point sur ces soldes. Et sans surprise, les soldes d’hiver ont eu bien plus de succès que les soldes d’été. Ce sont plus de 46 millions de jeux qui ont été vendus (ces chiffres ne concernent cependant que les titres vendus à au moins 1 000 exemplaires), ce qui représente une augmentation de 50 % par rapport à cet été. Le tout représente 270 millions de bénéfices pour ces soldes, soit le double de cet été. Galyonkin explique cette différence entre copies vendues et bénéfices par le fait que ces soldes ont vu pour la première fois des jeux onéreux et populaire comme Fallout 4 ou GTA V être bradés. Il remarque également que les gens ont bien plus joué cet hiver, ce qui est logique, puisque les gens ont du temps pour le faire en fin d’année, durant les fêtes.

Playtime Steam Winter Sales

Sans offres flash, la réduction moyenne des jeux a été de 57,52 % contre 66,63 % cet été. Cela dit, il ne faut pas se fier à ce chiffre, car un autre graphique de Galyonkin montre qu’une majorité des jeux étaient soldés entre -70 % et -79 %. Les joueurs ont été plus séduits par les réductions à 75 % et 50 %, quant aux réductions les plus rentables, les chiffres montrent que ce sont les réductions à 50 %, 66 % et 75 % qui ont rapporté le plus d’argent en terme de bénéfices.

Graphique Steam Winter Sales Galyonkin

De son côté, Valve a laissé s’échapper sur SteamDB un rapport interne sur les résultats de ces soldes d’hiver. Le système de cartes qui a été mis en place a permis aux gens d’être plus curieux. En effet, ceux qui parcouraient leur liste de découvertes obtenaient des cartes inédites. Cela a incité les gens à regarder les pages de plus de jeux. Sur les graphiques produits par l’éditeur, on se rend compte que les pages visitées ont triplé par rapport aux soldes d’hiver de l’année dernière.

Steam_Sales_winter2015_product_page_views

Et si Valve se félicite sur le fait que non seulement les gens ont davantage consulté les offres, il se félicite aussi sur le fait qu’ils ont également acheté plus. En prenant les 500 jeux les plus rentables, l’éditeur constate une augmentation de 45 % de leur bénéfice par rapport aux précédentes soldes d’hiver. Les consommateurs ont également ajouté beaucoup plus de jeux à leurs listes de souhaits, à hauteur de 3 fois plus que lors des soldes d’hivers précédents.

Steam_Sales_winter2015_wishlist_additions2

stopwatch 3 min.