Uber se voit comme un complément des transports publics

Business

Par le

Uber veut que vous preniez un Uber comme vous prenez les transports en commun. C’est en tout cas ce qui ressort du partenariat annoncé entre l’entreprise de VTC et TransLoc, une application chargée de donner les horaires et les itinéraires des transports de certaines villes (un peu l’équivalent de l’application Transilien). Ce partenariat va permettre à l’application de proposer des trajets, ou des morceaux de trajet en Uber.

25958_11_06_uber_story_south58f

On peut imaginer que l’application proposera de prendre un Uber jusqu’à une station de train et de reprendre un Uber de la gare du centre-ville vers le point d’arrivée. Selon le président de l’association des transports publics américains, Uber et les transports publics américains profiteraient de ce partenariat qui serait synonyme de courses supplémentaires pour Uber et de plus d’usagers pour les transports publics.

Selon des calculs réalisés par Uber, des trajets se font à 85% en transports publics et le reste en Uber ne coûterait pas plus que de posséder une voiture. Un chiffre qui montre bien l’accessibilité de cette solution (encore que l’on peut trouver à redire sur la véracité de ces chiffres), mais qui pose aussi la question de l’intérêt d’un tel système, surtout dans un pays comme les USA où la voiture est reine.

Quoi qu’il en soit, ce pas de Uber vers les transports publics peut être vu comme une bonne chose. Si cela arrive un jour dans nos contrées, cela devrait ajouter plus de souplesse aux transports en commun et aux Ubers.

Source: Source