L’application Grindr passe sous pavillon chinois

Android

Par Elodie le

La firme chinoise Kunlun Tech, spécialisée dans les jeux vidéo en ligne, a pris une participation majoritaire de 60 % au capital de Grindr, la société californienne de rencontres gay.

grindr_pavillon_chinois

93 millions de dollars (85,6 millions d’euros). C’est le montant de la transaction entre Grindr et Kunlun Tech, valorisant ainsi la firme californienne à 155 millions de dollars. Les deux parties ont confirmé l’information mardi 12 janvier.

Pionnière du genre, Grindr a été fondée en 2009 et se revendique comme le « plus grand réseau mondial de rencontres pour hommes gays ». Depuis, de nombreuses applications de rencontre en ligne basées notamment sur la proximité géographique sont apparues, s’inspirant ouvertement de Grindr, dont la plus connue d’entre elles, Tinder.

Riche de 2 millions d’utilisateurs quotidiens à travers le monde (196 pays) selon la direction, Grindr est amené à croitre plus encore en arrivant sur le marché chinois qui compte 670 millions d’internautes.

Les marchés ont répondu plutôt positivement à l’opération puisque le titre de Kunlun Tech a connu une hausse de 10 % à la Bourse de Shenzhen, la limite maximale autorisée.

Ce passage sous pavillon chinois peut surprendre compte tenu des pressions toujours exercées sur les homosexuel(le)s dans le pays, malgré sa dépénalisation en 1997 et son retrait des maladies mentales en 2001.

Toutefois, la Chine représente l’un des pays où l’activité de l’application est la plus forte, rapporte La Tribune.

L’utilisation de cette application n’est pas sans risque : les crimes liés à Grindr (et Tinder) explosent outre-Manche. Certains utilisateurs n’hésitant pas à pratiquer le « sextorsion » à l’égard d’autres usagers.

Source: Source