L’Allemagne lance une application pour aider les réfugiés à s’intégrer

Android

Par Elodie le

À l’avant-poste sur l’accueil des migrants, l’Allemagne lance une application pour les aider à s’intégrer dans le pays.

allemagne_réfugiés_application_intégration
crédits : Hadi Mizban – AP

L’année dernière, l’Allemagne accueillait plus de 1 million de demandeurs d’asile venant aussi bien de Syrie, d’Irak ou d’Afghanistan. Angela Merkel avait souhaité ouvrir les frontières de l’Allemagne aux réfugiés au plus fort de la crise migratoire, avant d’opérer un revirement face à l’afflux massif d’arrivants (les demandeurs d’asile doivent s’enregistrer dans leur pays d’arrivée).

Développée conjointement avec l’office Fédéral des Migrations et des Réfugiés, l’Agence fédérale pour l’emploi, l’Institut Goethe et Bayerischer Rundfunk, une radio-télé publique, l’Allemagne lance une nouvelle application gratuite pour permettre à ces réfugiés de s’intégrer au mieux dans le pays.

À cette fin, l’application permettra d’apprendre les rudiments de base de la langue allemande et fournira quelques informations utiles sur la procédure de demande d’asile, ainsi que des informations sur la manière de trouver un emploi ou une formation professionnelle.
Elle donnera également quelques éléments sur les valeurs allemandes et les coutumes sociales, avec des conseils prodigués par d’autres non-Allemands vivant dans le pays.

Disponible gratuitement sur le Play Store de Google et iOS prochainement, l’application a été baptisée « Ankommen » (Arrivée) et sera disponible en arabe, anglais, français et allemand et ne nécessite aucune connexion internet.

Suite à l’affaire de Cologne où 561 plaintes ont été déposées après la Saint-Sylvestre, dont des plaintes pour agressions sexuelles et viols, 19 personnes ont été arrêtées, 10 étaient demandeurs d’asile, l’Allemagne a notamment annoncé des mesures visant à accélérer l’expulsion de ceux qui enfreignent la loi.

Susanne Poelchau, directrice éditoriale à Bayerischer Rundfunk a annoncé qu’une section sur l’égalité des sexes serait incluse dans l’application.

Source: Source