Le MI5 couronné employeur le plus gay friendly du Royaume-Uni

Général

Par Elodie le

Après des décennies de discrimination alimentées par un puritanisme ancré dans la société britannique, le renseignement intérieur de la Couronne a été sacré employeur le plus gay friendly du Royaume-Uni.

MI5_gay_friendly_royaume-uni

Illégale au Royaume-Uni jusqu’en 1967, elle avait valu à Alan Turing — « l’Einstein des mathématiques », pionnier de l’informatique qui avait réussi à casser les codes de la machine Enigma pendant la Seconde Guerre mondiale — une condamnation pour « outrage aux bonnes mœurs » et une castration chimique en raison de son homosexualité.

C’est dire le chemin parcouru par le Renseignement britannique qui interdisait jusque dans les années 90 tout recrutement de personnes ouvertement homosexuelles.

Depuis, une politique d’ouverture promouvant la diversité avait remplacé cette chape de plomb. Comme le rapporte Libération, l’association LGBT britannique Stonewall, a place le MI5 en tête de son classement annuel des employeurs favorisant l’intégration des gays et lesbiennes au sein de leur firme, devant la banque Lloyds et l’Assemblée nationale galloise.

La Royal Navy arrive 10e, l’armée 35e et le MI6, soit le Renseignement extérieur, 36e.

L’association reconnait « les efforts qui ont été faits sur plusieurs années […] Par exemple, le MI5 a un réseau actif LGBT soutenu par un défenseur venant du bureau exécutif. […] En seulement 6 ans, le MI5 a progressé de la 134e à la 1ere place du classement. »

Un résultat dont se félicité Andrew Parker, le boss du MI5 : « La diversité est vitale pour le MI5. Pas seulement parce qu’il est juste que nous représentions les communautés que nous servons, mais aussi parce que nous nous appuyons sur les compétences des gens les plus talentueux, qu’importe qui ils sont ou où ils sont. »

Alan Turing a été gracié en décembre 2013 à titre posthume par la reine Elisabeth II, plus de soixante ans après sa condamnation et 59 ans après sa mort.

The Imitation Game (notre critique) est sorti le 28 janvier 2015 et relate cette course contre la montre pour déchiffrer les codes nazis. Alan Turing y est interprété par Benedict Cumberbatch.