A priori, en 2020, vous ne pourrez plus vous faire écraser par une Volvo

Automobile

Par le

C’est ce que disent les ingénieurs de la marque. En 2020, il ne sera plus possible de se faire écraser par une voiture Volvo. Et d’après le patron de la marque sur le continent nord-américain, si des ingénieurs suédois disent quelque chose, il y a de grandes chances que cela se réalise.

volvoevcoming

Bon, la marque précise tout de même qu’elle ne pourra rien faire contre ceux qui voudraient se prendre un mur de manière volontaire ou ceux qui n’auraient pas les capacités cognitives nécessaires pour conduire (oui, les débiles… ). Cependant, si vous n’appartenez pas à une ce ces catégories, conduire une voiture devrait être beaucoup moins dangereux que ça ne l’est aujourd’hui.

Le but de Volvo, qui est aujourd’hui entre les mains d’un groupe chinois (même s’il est toujours basé en Suède), est de faire en sorte que les véhicules récents de la marque ne tuent plus personne sur les routes de la planète. Cela peut paraître assez étrange, mais de telles statistiques sont déjà tenues par la marque et par les autorités. On sait ainsi que de 2009 à 2012 (période la plus récente disponible), neuf modèles n’ont tué personne aux USA.

Cette amélioration de la sécurité va de pair avec l’apparition des voitures autonomes. Toutes les technologies que l’on voit apparaître dans nos voitures pour rendre la conduite plus simple et moins dangereuse peuvent être considérées comme de petites composantes de la voiture autonomes. Et même si il n’est pas encore possible d’assembler toutes ces petites briques, les marques peuvent déjà les utiliser sur des véhicules plus classiques.

Les années à venir seront donc une période de transition où les utilisateurs ne seront pas obligés de conduire la voiture de manière autonome, mais des systèmes tourneront tout de même en arrière-plan, prêt à agir, s’ils détectent un danger.

Voici donc toutes les technologies qui seront intégrées à cette voiture impossible à accidenter :

Le régulateur automatique va permettre à une voiture sur l’autoroute de suivre la voiture de devant en adaptant la vitesse pour maintenir les distances de sécurité. Ce système agira sur les freins et l’accélérateur et fonctionnera un peu comme un régulateur classique à ceci près qu’il n’y aura pas besoin de lui indiquer une vitesse.

Une IA vous permettra de suivre la voie dans laquelle vous êtes engagé. Des caméras détectent les lignes de la route et la voiture se contente de ne pas les franchir. Un système qui, couplé au précédent, permet de rendre les voitures quasiment autonomes sur l’autoroute (oui, Tesla le fait déjà).

L’esquive de collision (« collision avoidance » en anglais) permettra à la voiture de prévenir le conducteur des obstacles qui se trouvent devant la voiture. Si le conducteur ne réagit pas, la voiture prendra d’elle même l’initiative d’arrêter ou de ralentir pour réduire l’impact du crash. Des caméras et des capteurs seront chargés de détecter ce qui se trouve autour de la voiture et de prévenir le conducteur. Ce système à déjà fait ses preuves aux USA.

Un système similaire existera pour les piétons. Là encore, il s’agira de freiner ou de s’arrêter après avoir prévenu le conducteur. On peut supposer que le fonctionnement du système n’est pas tout à fait le même et qu’il mettra moins de temps à prendre la décision de freiner de son coté si il juge que c’est nécessaire. De plus, ce système sera capable de voir les piétons de jour comme de nuit. On note qu’un système similaire est aussi mis en place pour les animaux.

Il faut bien noter que ces dispositifs sont déjà utilisés chez d’autres constructeurs. Tesla est sûrement une des entreprises les plus avancées dans le domaine.

Source: Source