Le Smith Cloud : Un nuage d’hydrogène qui fonce vers la Voie lactée vu par Hubble

Science

Par Henri le

Opérationnel depuis 1990, Hubble nous a permis de découvrir énormément de choses sur l’espace. Et le télescope nous étonne toujours autant.

Crédits : Nasa/Saxton/Lockman/NRAO/AUI/NSF/Mellinger
Crédits : Nasa/Saxton/Lockman/NRAO/AUI/NSF/Mellinger

Les astronomes ont une nouvelle fois su tirer le meilleur du télescope spatial Hubble, en photographiant le Smith Cloud (littéralement « le nuage de Smith »), un immense amas de gaz se dirigeant à très grande vitesse en direction de la Voie lactée.

Le nuage, qui se déplace à 310 kilomètres par seconde, porte ce nom en référence à Gail Smith, qui l’a découverte dans les années 60 en détectant les ondes radio émises par le gaz. Ce dernier devrait violemment percuter la voie lactée, mais dans seulement 27 millions d’années. Vu que le nuage dispose d’assez d’hydrogène pour alimenter deux millions de soleils, cette rencontre pourrait créer la formation de milliers de nouvelles étoiles.

smith-cloud-3-847x720

Il serait parti d’une région éloignée du disque galactique de la Voie Lactée, il y a plus de 70 millions d’années. Le nuage est aujourd’hui très riche en soufre. Autant qu’une région qui se trouve à 40 000 années-lumière du centre de notre galaxie. Il s’est donc enrichi de la matière des étoiles, ce qui prouve qu’il vient bien de la Voie lactée. On peut voir ce phénomène comme une sorte de recyclage, qui permettrait de recréer de nouveaux astres. Andrew Fox, le responsable du Space Telescope Science Institute de Baltimore, souligne d’ailleurs ce merveilleux phénomène.

«Ce nuage est un exemple de la façon dont la galaxie évolue avec le temps. Notre galaxie recycle son gaz via les nuages –le nuage Smith en est un exemple– et formera des étoiles en de nouveaux endroits (via Slate) »

Trajectory of Smith Cloud

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme !