Les États-Unis devront encore patienter avant d’extrader Kim Dotcom

culture geek

Par Elodie le

Grâce à la procédure d’appel du jugement rendant possible son extradition vers les Etats-Unis, le fondateur de Megaupload Kim Dotcom devrait passer l’année 2016 en Nouvelle Zélande.

états-unis-attendre-extradition-kim-dotcom
Twitter

Il avait prévenu qu’il ferait appel de toute décision contraire à ses intérets, et il a tenu parole.
En décembre dernier, quelques jours avant Noël, un juge néo-zélandais a estimé qu’il existait des preuves « accablantes » à l’encontre du fondateur de Megaupload Kim Dotcom (de son vrai nom Kim Schmitz) et de ses trois co-accusés et a donc autorisé son extradition vers les États-Unis où il devra répondre des charges retenues contre lui : fraude, association de malfaiteurs, blanchiment d’argent, actes de racket et violation du droit d’auteur.

Réclamé depuis 2012 par l’Oncle Sam et après 4 ans de procédure, reports d’audience et gel de procédure, Les États-Unis devront patienter encore un peu.
Un juge de la Haute Cour d’Auckland a refusé sa demande de procédure accélérée et a fixé l’audience d’appel au 29 août prochain. Audience qui devrait également durer plusieurs semaines, jusqu’au mois d’octobre, faisant dire à Torrent Freak que le juge devrait rendre sa décision avant Noel.

Kim Dotcom et ses comparses devraient donc profiter des joies de la Nouvelle-Zélande une bonne année encore…

Source: Source