Le navigateur web Opera passe sous pavillon chinois

Business

Par Elodie le

Le navigateur norvégien Opera a été racheté par un consortium chinois pour 1,2 milliard de dollars.

opera_software_pavillon_chinois

5e navigateur mondial en terme de parts de marché (derrière Chrome, Internet Explorer, Firefox et Safari), Opera devrait passer sous pavillon chinois d’ici peu. Kunlun Tech, firme spécialisée dans les jeux vidéo en ligne et qui a racheté l’application Grindr récemment, et Qihoo 360, société spécialisée dans la sécurité informatique (antivirus notamment), ont mis 1,2 milliard de dollars sur la table pour s’offrir la totalité d’Opera Software.

La première version publique d’Opera a été lancée en 1997 et tournait sur Windows. C’est également Opera qui s’occupe des navigateurs web des Nintendo DS et Wii. Le navigateur a toujours revendiqué sa simplicité d’utilisation et opéré son entrée en Bourse en 2004.

Ce sont les fonds d’investissement chinois Golden Brick Silk Road Fund Management et Yonglian Investment qui ont mené l’opération, valorisant ainsi le titre Opera à 8,28 dollars par action, soit une augmentation de 53 % sur la dernière cotation.

En difficulté depuis 2015, Opera Software cherchait un repreneur. Le deal doit encore être validé par les actionnaires et les autorités de régulation.

Toutefois, « le conseil d’administration d’Opera «a décidé à l’unanimité de recommander aux actionnaires de la société d’accepter l’offre », précise un communiqué.

« Il existe une forte logique stratégique et industrielle à l’acquisition d’Opera par le consortium », a expliqué le PDG d’Opera, Lars Boilesen. « L’appartenance au consortium renforce la position d’Opera pour servir nos utilisateurs et partenaires avec une encore plus grande innovation, et accélérer nos projets d’expansion et de croissance. »

Source: Source